Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pasireotide: A potential therapeutic alternative for resistant prolactinoma - 15/10/18

Pasiréotide, une alternative thérapeutique pour les prolactinomes résistants ?

Doi : 10.1016/j.ando.2018.07.013 
Hélène Lasolle a, b, c, Alexandre Vasiljevic b, c, d, Françoise Borson-Chazot a, b, Gerald Raverot a, b, c,
a Centre de référence maladies rares hypophysaires (HYPO), fédération d’endocrinologie, groupement hospitalier Est, hospices civils de Lyon, 69677 Bron, France 
b Faculté de médecine Lyon Est, université Lyon 1, 69372 Lyon, France 
c Inserm U1052, CNRS UMR5286, Cancer Research Centre of Lyon, 69372 Lyon, France 
d Centre de pathologie et de neuropathologie Est, groupement hospitalier Est, hospices civils de Lyon, 69677 Bron, France 

Corresponding author. Centre de référence maladies rares hypophysaires (HYPO), fédération d’endocrinologie, groupement hospitalier Est, hôpital Louis-Pradel, 1e étage, 59, boulevard Pinel, 69677 Bron cedex, France.Centre de référence maladies rares hypophysaires (HYPO), fédération d’endocrinologie, groupement hospitalier Est, hôpital Louis-Pradel, 1e étage59, boulevard PinelBron cedex69677France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Monday 15 October 2018
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Abstract

Context

About 10% of prolactinomas are resistant to dopamine-agonists (DAs). The only alternatives for tumor and prolactin control are surgery or radiotherapy. While studies on first generation somatostatin analogs have shown no efficacy against prolactinomas, no study has been conducted on the new multireceptor-targeted somatostatin receptor ligand pasireotide, which presents high affinity for 5, 3, 2 and 1 receptor subtypes.

Case description

A 41 year-old woman presented with a macroprolactinoma showing resistance to all available DAs. She was first diagnosed at 17 years old after which she had undergone two incomplete debulking surgeries. Under pasireotide long-acting release (LAR) treatment, plasma prolactin levels normalized and symptoms disappeared within one month after initiation. The clinical benefits of the monotherapy (specifically, prolactin levels within normal range and stable tumor volume) were maintained for seven years. Glucose tolerance was satisfactory. Pathological analysis of the tumor revealed high SSTR5 and low SSTR2 expression (25 and 5% of cells respectively).

Conclusion

This is a promising first report of a patient with a DA-resistant macroprolactinoma who achieved long-term control, in terms of prolactin normalization and tumor volume, under pasireotide treatment alone. Pasireotide could thus be an alternative in prolactinomas resistant to DA. SSTR expression analysis on pathology could guide patient selection.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

Dix pour cent des prolactinomes sont résistants aux agonistes dopaminergiques (DAs), offrant comme seules possibilités thérapeutiques, pour contrôler la tumeur et la prolactinémie, la chirurgie ou la radiothérapie. Alors que les analogues de la somatostatine de première génération n’ont pas montré d’efficacité, aucune publication ne rapporte l’effet du pasiréotide, analogue de la somatostatine de nouvelle génération présentant un profil d’affinités plus large, notamment pour les récepteurs des sous-types 5, 3, 2 et 1.

Description

Une patiente âgée de 41 ans a été adressée pour un macroprolactinome évoluant depuis l’âge de 17 ans, résistant aux agonistes dopaminergiques, ayant nécessité deux chirurgies d’exérèse incomplète. Après introduction de pasiréotide longue durée d’action (LAR), la prolactinémie s’est normalisée en 1 mois, permettant une disparition des symptômes. L’effet thérapeutique était maintenu au dernier suivi, 7 ans après l’introduction, avec une stabilisation du volume tumoral et une prolactinémie normale. La tolérance glucidique était correcte. L’analyse histologique de la tumeur a retrouvé une forte expression de SSTR5 associée à une faible expression de SSTR2 (25 et 5 % des cellules respectivement).

Conclusion

Nous rapportons le premier cas de macroprolactinome résistant aux agonistes dopaminergiques, pour lequel un traitement par pasiréotide seul a permis un contrôle de la prolactinémie et du volume tumoral sur le long terme. Ainsi, le pasiréotide pourrait être une alternative thérapeutique dans les prolactinomes résistant aux agonistes dopaminergiques. L’analyse histologique de l’expression de SSTR pourrait aider à sélectionner les patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Pituitary tumor, Prolactinoma, Aggressive tumor, Somatostatin receptor, Pasireotide

Mots clés : Tumeur hypophysaire, Prolactinome, Tumeur agressive, Récepteurs à la somatostatine, Pasiréotide


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.