Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Qu’est-ce qu’une narration ? Les fonctions psychiques de la narration - 16/10/18

What is a narration? The psychic functions of narration

Doi : 10.1016/j.evopsy.2018.04.009 
Gilles Bourlot  : Docteur en psychologie clinique et psychopathologie, Psychologue clinicien
 4, rue Blasco-Ibanez, Le Ramosta entrée A, 06100 Nice, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 19
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

L’intention de notre réflexion est d’identifier les apports du courant « narrativiste » en psychanalyse et de repérer en quoi ils découlent d’un héritage philosophique fondamental : les travaux de Paul Ricoeur sur le temps et le récit. Dans cette perspective, les fonctions psychiques de la narration sont présentées et différenciées. Cette réflexion développe une approche clinique et éthique, qui interroge la notion d’« identité narrative ».

Méthode

Cet article correspond à une recherche critique sur la notion de narration et les théories de la narration, à travers l’analyse des positions de Roy Schafer, Donald Spence et Paul Ricoeur. Les théories psychanalytiques de la narration sont envisagées dans leur rapport à la phénoménologie de Ricoeur.

Résultats

Cette recherche distingue et présente les huit fonctions psychiques de la narration : catharsis, liaison, partage, historisation, construction, créativité, interprétation, subjectivation. Les relations entre ces fonctions ne sont pas d’opposition, mais de complémentarité et de superposition. La philosophie de Ricoeur permet d’explorer des notions essentielles (« vie », « fiction », « identité narrative »), de repenser la narration et de proposer une subversion épistémologique du concept de sujet.

Discussion

La notion de narration est discutée d’un point de vue théorique, clinique et éthique. Les apports du courant « narrativiste » en psychanalyse sont discutés et reliés à leur source (Paul Ricoeur). La discussion montre en quoi l’approche de Ricoeur s’inscrit dans une dimension « herméneutique », qui renouvelle notre représentation du sujet. Le courant « narrativiste » opère un tournant majeur dans la pensée psychanalytique contemporaine. Ce déplacement épistémologique est interrogé. Les notions d’« identité narrative » et de « temps » font l’objet d’un questionnement spécifique.

Conclusion

La complexité de la notion de narration repose sur différents « modèles ». La question de la narration est replacée dans le champ métapsychologique. L’activité narrative est ainsi reliée à la problématique de la « vie psychique » et de la « pulsion de vie ». La radicalité philosophique de Paul Ricoeur consiste à relier, voire identifier, « vie », « sujet » et « narration ». De ce point de vue, la narration est fondamentalement un processus de subjectivation. L’« identité narrative » est pensée dans ses implications éthiques. Le détour par des notions phénoménologiques est essentiel pour penser la narration comme médiation, subjectivation et processus de vie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Aims

The purpose of our reflection is to identify the contributions of the “narrativist” approach in psychoanalysis, and to show how they derive from a fundamental philosophical heritage, Paul Ricoeur's work on time and narrative. In this perspective, the psychic functions of the narrative are presented and differentiated. This reflection adopts a clinical and ethical approach, which explores the notion of “narrative identity”.

Method

This article provides a critical exploration of the notion of narrative and the theories of narration through the analysis of the positions of Roy Schafer, Donald Spence and Paul Ricoeur. The psychoanalytic theories of narration are considered in their relationship to Ricoeur's phenomenology.

Results

This research distinguishes and presents the eight psychic functions of narration: catharsis, linking, sharing, historization, construction, creativity, interpretation, subjectivation. The relationships between these functions are not relations of opposition, but of complementarity and superimposition. Ricoeur's philosophy makes it possible to explore essential notions (“life”, “fiction”, “narrative identity”), to rethink narrative and to propose an epistemological subversion of the concept of the subject.

Discussion

The notion of narration is discussed from theoretical, clinical and ethical points of view. The contributions of the “narrativist” approach in psychoanalysis are discussed and related to their source (Paul Ricoeur). The discussion shows how Ricoeur's approach belongs to a “hermeneutical” dimension that renews our representation of the subject. The narrativist position is a major turning point in contemporary psychoanalytic thought. This epistemological shift is explored. The notions of “narrative identity” and “time” are the subject of specific consideration.

Conclusion

The complexity of the narration concept derives from the different “models”. The question of narration is repositioned in the metapsychological field. Narrative activity is thus related to the issues of “psychic life” and “life drive”. Ricoeur's philosophical radicality consists in linking or even identifying one to another “life”, “subject” and “narration”. From this point of view, narration is basically a process of subjectivation. “Narrative identity” is envisaged in its ethical dimension. The detour by phenomenological notions is essential to envisage narrative as mediation, subjectivation and a life process.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Narration, Psychanalyse, Vie psychique, Temps, Médiation, Fiction, Créativité, Subjectivation

Keywords : Narration, Psychoanalysis, Psychic life, Time, Mediation, Fiction, Creativity, Subjectivation


Plan


 Toute référence à cet article doit porter mention : Bourlot G. Qu’est-ce qu’une narration ? Les fonctions psychiques de la narration. Evol psychiatr 2018,83(4) pages (pour la version papier) ou URL [date de consultation] (pour la version électronique).


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 83 - N° 4

P. 627-645 - octobre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Quand l’homme est battu par la femme : réflexions psychanalytiques sur l’inversion des pôles de violence de genre dans le couple
  • Jean-Baptiste Marchand, Elise Pelladeau
| Article suivant Article suivant
  • Trouble de personnalité borderline et temps vécu
  • Fabian Lo Monte, Jérôme Englebert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.