Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Décès impliquant un surdosage de fentanyl par diversion d’un dispositif transdermique. À propos d’un cas original avec mastication - 23/10/18

Death after diversion of a fentanyl patch. About a case involving oral chewing

Doi : 10.1016/j.medleg.2018.07.002 
E. Chetraru , A. Farrugia, A. Ameline, J.-S. Raul, P. Kintz
 Institut de médecine légale, 11, rue de Humann, 67000 Strasbourg, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mardi 23 octobre 2018
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Les patchs Durogésic® sont une bonne alternative pour les patients tolérants aux opioïdes qui ne peuvent pas prendre des antalgiques par voie orale. Malheureusement, ces patchs sont aussi détournés par les consommateurs de produits stupéfiants et utilisés comme source massive de fentanyl pour son effet euphorisant. Ils sont souvent consommés en association avec l’alcool et des médicaments psychotropes. Dans ce but, les usagers souvent ignorent la voie d’administration la plus pertinente permettant d’atteindre une plus forte concentration sanguine. Les auteurs rapportent un cas de surdosage au fentanyl, impliquant un patch Durogésic® 100μg/h trouvé dans la bouche de la victime. Le décès est très probablement survenu suite à une dépression respiratoire associant le fentanyl et d’autres psychotropes. L’alcoolémie de la victime était nulle. L’analyse du sang périphérique a montré une concentration potentiellement létale de fentanyl de 32,9ng/mL, un usage de cocaïne (la benzoylecgonine, métabolite principal est à 342ng/mL), des concentrations thérapeutiques de diazépam (185ng/mL) et de cyamémazine (43ng/mL) ainsi qu’une concentration infra-thérapeutique de tramadol (44ng/mL). Une revue de la littérature relative au décès impliquant les patchs transdermiques au fentanyl a confirmé le caractère peu fréquent de la mastication de cette forme galénique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The Durogesic® patches are a good alternative for the opioid tolerant patients who cannot orally take painkillers. Unfortunately, they are also diverted by drug users and used as a massive source of fentanyl for its euphoria inducing effect. They are often abused along with alcohol and other psychoactive drugs. For this purpose, the users often disregard the correct way of administration, rather choosing alternative ways that make possible the reach of higher blood concentrations. The authors report a case of fentanyl overdose involving a Durogesic® 100μg/h patch found in the mouth of the subject. The death was due to a respiratory failure caused by fentanyl and other psychoactive drugs, but was not associated with alcohol consumption. Peripheral blood analysis showed a fentanyl concentration of 32.9ng/mL, which could be fatal, the presence of benzoylecgonine (342ng/mL), the major metabolite of cocaine, as well as therapeutic concentrations of diazepam (185ng/mL) and cyamemazine (43ng/mL) as well as a low concentration of tramadol (44ng/mL). A review of the literature with respect to the abuse of transdermal formulations of fentanyl has demonstrated that the oral route is seldom used.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Fentanyl, Dispositif transdermique, Voie transmuqueuse orale, Surdosage

Keywords : Fentanyl, Transdermal patch, Oral transmucosal route, overdose


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.