Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo

Troubles de l'hémostase aux urgences - 25/10/18

[24-158-A-10]  - Doi : 10.1016/S1241-8234(18)41617-3 
C. Hermand a, , C. Delassasseigne b
a Service des urgences, Hôpital Saint-Antoine, 184, rue du Faubourg-Saint-Antoine, 75012 Paris, France 
b Hôpital Haut-Lévêque, avenue Magellan, 33600 Pessac, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Aux urgences plus qu'ailleurs, le contexte dans lequel le patient est pris en charge conditionne la réalisation d'examens biologiques. La prescription d'un bilan d'hémostase doit être réfléchie et réservée aux situations où il apporte une réelle orientation diagnostique ou étiologique. Dans un contexte de syndrome hémorragique, un interrogatoire complet et les examens de base (taux de prothrombine [TP], temps de céphaline + activateur [TCA], numération plaquettaire) pourront déjà orienter soit vers des anomalies constitutionnelles (par exemple : hémophilie, maladie de von Willebrand), soit vers des anomalies acquises (par exemple : thrombopénies, coagulation intravasculaire disséminée) qui sont de loin les plus fréquentes. La prise en charge du saignement doit être adaptée à son intensité et à son étiologie. La notion d'un traitement anticoagulant est un élément diagnostique primordial qui peut conduire à une antagonisation spécifique en cas de surdosage. On estime que plus de trois millions de personnes par an reçoivent au moins un traitement anticoagulant. Devant une suspicion de maladie thromboembolique veineuse de probabilité faible à intermédiaire, la réalisation de tests d'hémostase permet d'orienter le diagnostic et les examens d'imagerie. En l'absence de symptôme clinique évocateur, des troubles de l'hémostase peuvent être évoqués devant des anomalies biologiques. L'hémostase primaire, la coagulation et la fibrinolyse peuvent être explorées par des tests globaux (Platelet Function Analyzer [PFA], TP, TCA, temps de lyse) ou par des tests plus spécifiques (dosage de facteurs). Ces tests sont réalisés par le laboratoire mais le développement de la biologie délocalisée est réel et s'explique aisément compte tenu des délais de rendus de résultats au regard de l'urgence de la situation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Hémostase, Coagulation, Hémorragie, Thrombose, Anticoagulants


Plan


 Pour citation, ne pas utiliser la référence ci-dessus de cet article, mais la référence de la version originale publiée dans EMC - Médecine d'urgence 2018;13(2):1-18 [25-080-A-20].


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Urgences odontologiques
  • A. Lafon, P. Larras, V. Ahossi
| Article suivant Article suivant
  • Neutropénie fébrile et urgences
  • Y.-E. Claessens, E. Trabattoni, S. André, H. Clément, C. Andréotti

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.