Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Eosinophilic pneumonia induced by non-steroidal anti-inflammatory drugs: An underestimated risk - 04/11/18

Pneumopathie à polynucléaires éosinophiles sous anti-inflammatoires non stéroïdiens : un risque sous-estimé

Doi : 10.1016/j.therap.2018.03.005 
François Krabansky a, Brahim Azzouz a, , Josette Biya b, Malak Abou Taam a, Aurore Morel a, Thierry Trenque a
a Reims university hospitals, regional centre of pharmacovigilance and pharmacoepidemiology, avenue du Général Koening, 51092 Reims cedex, France 
b Reims university hospital, respiratory diseases unit, avenue du Général Koening, 51092 Reims, France 

Auteur correspondant. Regional Centre for Pharmacovigilance and Pharmacoepidemiology, Reims University Hospitals, Avenue du Général Koening, 51092 Reims, France.Regional centre for pharmacovigilance and pharmacoepidemiology, Reims university teaching hospitals, avenue du Général-Koening, 51092 Reims, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Summary

Introduction

Eosinophilic pneumonia (EP) is a rare but serious adverse drug reaction (ADR) induced by non-steroidal anti-inflammatory drugs (NSAIDs).

Methods

We describe the second published case of EP induced by oral diclofenac. We also reviewed the literature as well as French pharmacovigilance database.

Case presentation A 63 year-old woman with polyarthralgia had taken diclofenac for three days for analgesic purposes. Progressively, the patient presented weakness, dyspnea and fever. Computed tomography (CT) scan revealed bilateral interstitial infiltration. Broncho-alveolar lavage (BAL) showed an elevated level of eosinophils. After ruling out all other possible etiologies, drug-induced EP was diagnosed and treatment by corticosteroid was initiated. The patient recovered in three months.

Results

In the French pharmacovigilance database, six cases of EP were recorded (3 with naproxen, 2 with ibuprofen, 1 with piroxicam). In the literature, twenty-six cases of EP with NSAIDs were published. The most commonly involved drug was naproxen (n=8), followed by fenbufen (n=4), ibuprofen (n=3) and diclofenac (n=2). A high level of eosinophils was systematically observed in the blood cell count or BAL. Corticosteroid therapy was started in eleven cases. All patients recovered.

Conclusion

Complete history taking and examination should be done to rule out other etiological diagnoses. BAL is sufficient to diagnose EP. Corticosteroid therapy should be indicated for more severe or refractory cases. This adverse drug reaction is underestimated, healthcare professionals should be informed.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Non-steroidal anti-inflammatory drugs, Diclofenac, Eosinophilic pneumonia, Drug safety


Plan


© 2018  Société française de pharmacologie et de thérapeutique. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 73 - N° 6

P. 473-482 - décembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Gestion des erreurs médicamenteuses en médecine générale : étude en maison de santé pluridisciplinaire
  • Laure Pourrain, Michel Serin, Anne Dautriche, Fréderic Jacquetin, Christophe Jarny, Isabelle Ballenecker, Mickaël Bahous, Catherine Sgro
| Article suivant Article suivant
  • Satisfaction des médecins généralistes d’un réseau d’aide à la déclaration de pharmacovigilance PharmacoMIP-MG
  • Damien Driot, Lucile Figuet, Jordan Birebent, Sandra Coste, Geneviève Durrieu, Julien Jacquot, Michel Bismuth

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.