Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Satisfaction des médecins généralistes d’un réseau d’aide à la déclaration de pharmacovigilance PharmacoMIP-MG - 04/11/18

Satisfaction of a pharmacovigilance declaration support network in general practice

Doi : 10.1016/j.therap.2018.04.003 
Damien Driot a, , Lucile Figuet a, Jordan Birebent a, Sandra Coste a, Geneviève Durrieu b, Julien Jacquot b, Michel Bismuth a
a Département universitaire de médecine générale, faculté de médecine de Toulouse, université Paul Sabatier, 133, route de Narbonne, 31062 Toulouse, France 
b Centre régional Midi-Pyrénées de pharmacovigilance, faculté de médecine de Toulouse, université Paul-Sabatier, 31000 Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

L’objectif était d’évaluer la satisfaction des MG ayant participé à un réseau d’aide à la déclaration des effets indésirables médicamenteux (EIM), nommé PharmacoMIP-MG via un assistant de recherche clinique (ARC) se déplaçant à leur cabinet, en région Midi-Pyrénées.

Méthode

Un questionnaire a été adressé aux 59 MG du réseau PharmacoMIP-MG ayant déclaré un EIM, sur 117, en novembre 2016.

Résultats

Au total, 44 MG ont répondu au questionnaire (moyenne d’âge 44 ans±11 ans ; 48 % de femmes). La note de satisfaction était en moyenne de 9 sur 10 (ET±1,06). L’aide personnalisée d’un ARC était très appréciée (n=39 ; 89 %) et permettait un gain de temps (n=35 ; 90 %). Parmi les 95 % (n=42) des MG affirmant vouloir continuer à déclarer les EIM à l’avenir, 83 % (n=35) pensaient continuer à déclarer par l’intermédiaire de l’ARC, les autres affirmaient déclarer directement au centre régional de pharmacovigilance, principalement via des outils numériques en ligne.

Conclusion

Les MG répondants étaient nombreux et globalement très satisfaits du réseau et de son fonctionnement, corroborant l’augmentation observée du nombre de déclaration d’EIM sur la région depuis sa mise en œuvre.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

General practitioners (GPs) report little adverse drug reactions (ADR), although it is mandatory in France. The objective was to evaluate the satisfaction of the GPs who participated to a pharmacovigilance ADR declaration support network via a clinical research assistant (CRA) moving to their GP office in the French South-West region of Midi-Pyrénées.

Study design

A satisfaction questionnaire was sent to the 59 active GPs of this network in November 2016.

Results

A total number of 44 GPs responded to the survey (mean age 44±11years; 48% of women). The overall satisfaction grade was rated 9/10 (SD±1). The personalized help from a CRA was highly appreciated (n=39; 89%), reduced time-loss (n=35; 90%), and facilitated communication with the local pharmacovigilance department (n=33; 85%). Most GP (95%; n=35) stated that they would keep reporting ADRs, 83% (n=35) stated to declare ADRs via the CRA, the others stated to declare ADRs directly to the Regional Pharmacovigilance Center, mainly via numerical or online tools. For 59% (n=26) their participation to the network had a positive impact on their relationship with patients through the improvement of their vigilance to ADR.

Discussion

Most of the active GP answered. They were very satisfied of the pharmacovigilance CRA network helping ADR reports. It may corroborate the increase of ADRs reporting in Midi-Pyrénées since this network was set up.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pharmacovigilance, Médecine générale, Effets indésirables, Réseaux communautaires, Soins de santé primaires

Keywords : Pharmacovigilance, General practice, Adverse effects, Community networks, Primary health care


Plan


© 2018  Société française de pharmacologie et de thérapeutique. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 73 - N° 6

P. 483-493 - décembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Eosinophilic pneumonia induced by non-steroidal anti-inflammatory drugs: An underestimated risk
  • François Krabansky, Brahim Azzouz, Josette Biya, Malak Abou Taam, Aurore Morel, Thierry Trenque
| Article suivant Article suivant
  • Pratique de l’ATU de cohorte de la naloxone intranasale (Nalscue®) : mise en place dans un CSAPA parisien
  • Thomas Barré, Florence Vorspan, Maeva Fortias, Marc Veyrier, Pauline Cavagna, Julien Azuar, Louise Nicolas, François Naccache, Hélène Barreteau, Franck Bellivier, Vanessa Bloch

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.