Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intérêt de la mise à disposition de la naloxone auprès des usagers de drogues pour le traitement d’urgence de surdosage d’opioïdes - 04/11/18

Interest of take-home naloxone for opioid overdose

Doi : 10.1016/j.therap.2018.07.001 
Elisabeth Frauger a, b, , Farid Kheloufi b, c, Quentin Boucherie a, b, Emilie Monzon d, Leonard Jupin a, Nathalie Richard d, Michel Mallaret e, Joëlle Micallef a, b, c
a CEIP-addictovigilance, service de pharmacologie clinique et pharmacovigilance, hôpital de la Timone, Assistance publique–Hôpitaux de Marseille, 13005 Marseille, France 
b Aix-Marseille université, institut de neurosciences des systèmes, Inserm UMR1106, 13005 Marseille, France 
c Centre régional de pharmacovigilance, service de pharmacologie clinique et pharmacovigilance, hôpital de la Timone, Assistance publique–Hôpitaux de Marseille, 13009 Marseille, France 
d ANSM, direction des médicaments en neurologie, psychiatrie, anesthésie, antalgie, ophtalmologie, stupéfiants, psychotropes et médicaments des addictions, 93285 Saint-Denis, France 
e CEIP-addictovigilance, CHU de Grenoble-Alpes, 38043 Grenoble, France 

Auteur correspondant. CEIP-addictovigilance PACA-Corse, Aix-Marseille université, institut de neurosciences des systèmes, Inserm UMR1106, Assistance publique-Hôpitaux de Marseille, hôpital de la Timone, service de pharmacologie clinique & pharmacovigilance, 264, rue St-Pierre, 13385 Marseille cedex 5, France.CEIP-addictovigilance PACA-Corse, Aix-Marseille université, institut de neurosciences des systèmes, Inserm UMR1106, Assistance publique-Hôpitaux de Marseille, hôpital de la Timone, service de pharmacologie clinique & pharmacovigilance264, rue St-PierreMarseille cedex 513385France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Ces dernières décennies, on a observé un changement du panorama des opioïdes consommés avec la commercialisation des médicaments de substitution aux opiacés, une augmentation de la consommation d’analgésiques opioïdes et récemment l’émergence des opioïdes de synthèse. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recense environ 70 000 décès par surdosage d’opioïdes dans le monde chaque année. En France, d’après le dispositif de surveillance et de veille sanitaire du réseau français d’addictovigilance « décès en relation avec l’abus de médicaments et de substances » (DRAMES), la majorité des décès sont liés à un opioïde (majoritairement la méthadone, suivi de l’héroïne, la buprénorphine et des médicaments analgésiques opioïdes). La naloxone, antagoniste des récepteurs aux opioïdes, est utilisée dans le traitement d’urgence de surdosage d’opioïdes. Depuis quelques années, différents pays ont mis à disposition des kits de naloxone à des personnes susceptibles d’être témoins d’un surdosage d’opioïdes. En 2014, l’OMS a publié des recommandations pour cette mise à disposition et sur la nécessité de former les usagers et leur entourage à la prise en charge de ces surdosages. Dans ce contexte, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a mis à disposition un dispositif intranasal Nalscue® dans le cadre d’une autorisation temporaire d’utilisation (ATU) de cohorte en juillet 2016. Au vu de la diversité des caractéristiques des opioïdes actuellement consommés (pharmacodynamiques, pharmacocinétiques, physicochimique, galénique…), le risque de surdosage peut différer d’un opioïde à l’autre et il peut être nécessaire en fonction du contexte clinique, d’administrer des doses plus élevées de naloxone et les réitérer pour prolonger son action.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Over the course of these last decades, we observed a change on opioid use with the marketing of opiate maintenance treatment, an increase of opioids used for pain management and recent concerns have arisen around the use of synthetic opioid. The World Health Organization (WHO) reports around 70,000 people opioid overdose death each year. In France, according to the DRAMES program (fatalities in relation with abuse of licit or illicit drugs) of the French addictovigilance network, most of deaths are related to opioids overdose (especially methadone, following by heroin, buprenorphine and opioid used for pain management). Opioid overdose is treatable with naloxone, an opioid antagonist which rapidly reverses the effects of opioids. In recent years, a number of programs around the world have shown that it is feasible to provide naloxone to people likely to witness an opioid overdose. In 2014, the WHO published recommendations for this provision and the need to train users and their entourage in the management of opioid overdose. In this context, in July 2016, French drug agency has granted a temporary authorization for use of a naloxone nasal spray Nalscue®. Because different opioids can be used and because each opioid has specific characteristics (pharmacodynamics, pharmacokinetics, galenic form…), the risk of overdose may differ from one opioid to another and it may be necessary, depending on the clinical context, to use larger and repeated doses of naloxone.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Naloxone, Opioïdes, Décès, Surdosage, Addictovigilance

Keywords : Naloxone, Opioid, Deaths, Overdose, Addictovigilance


Plan


© 2018  Société française de pharmacologie et de thérapeutique. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 73 - N° 6

P. 511-520 - décembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Implication de l’addictovigilance dans un service d’urgence pour la détection et le recueil des cas d’abus et de dépendance : bilan de 3 ans d’expérience
  • Anaïs Serre, Céline Eiden, Vincent Gourhant, Marion Laureau, Damien Perier, Isabelle Giraud, Mustapha Sebbane, Hélène Peyrière
| Article suivant Article suivant
  • Certification ISO 9001 d’un système de management qualité dans un centre d’investigation clinique
  • Jimmy Chesnais, Claire Fougerou-Leurent, Claire Laforest, Alain Renault, Eric Bellissant, Bruno Laviolle

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.