Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évolution des données d’addictovigilance du tramadol en France : un signal d’augmentation des usages problématiques ! - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.therap.2018.09.005 
Anne Roussin , Maryse Lapeyre-Mestre
le

Réseau français d’addictovigilance

 Centre d’addictovigilance-CEIP, service de pharmacologie médicale et clinique, CHU de Toulouse, 37, allées Jules-Guesde, 31000 Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le tramadol est un antalgique opioïde présentant également des effets sérotoninergiques et noradrénergiques. Le tramadol fait l’objet de détournement d’usage pour la recherche de ses effets psychoactifs et présente un potentiel d’abus et de dépendance. Ainsi, il est essentiel de distinguer les différents usages problématiques du tramadol et de suivre leur évolution en fonction des caractéristiques des populations concernées.

Méthode

En France, le suivi d’addictovigilance du tramadol est effectué depuis 2006 en réalisant une synthèse des données issues des déclarations par les professionnels de santé et des outils pharmaco-épidémiologiques spécifiques du réseau national d’addictovigilance. Ces outils sont des enquêtes annuelles dont font partie les enquêtes décès toxiques par antalgique (DTA), ordonnances suspectes présentées en pharmacie (OSIAP), ou encore abus et dépendance en centres de soins spécialisés (OPPIDUM).

Résultats

Alors que les ventes de tramadol en France n’augmentent plus depuis plusieurs années, le pourcentage de déclarations d’usages problématiques de tramadol progresse toujours (0,8 % des notifications toutes substances confondues en 2006, 1,9 % en 2013, et 3 % en 2016). D’après l’enquête OPPIDUM, le tramadol est consommé conjointement ou en alternance avec d’autres opioïdes par les personnes suivies en centres spécialisés. Depuis plusieurs années, le tramadol occupe la première place des antalgiques dans l’enquête DTA qui inclut les suicides. En grande majorité, le tramadol est obtenu par prescription médicale. Cependant, on observe une augmentation régulière de la proportion d’OSIAP avec tramadol (1 % en 2006 et 9,7 % en 2016).

Discussion

La synthèse des données d’addictovigilance du tramadol effectuée annuellement a permis de mettre en évidence une augmentation régulière de ses usages problématiques et de les caractériser. Plusieurs types de populations sont concernés. Il s’agit principalement des sujets initialement traités pour la douleur et qui deviennent dépendants avec des signes psychiques survenant lors du sevrage et dans l’impossibilité d’arrêter leur traitement ou qui recherchent les effets psychoactifs du tramadol. Par ailleurs, ces dernières années, on observe une augmentation des cas graves d’abus de tramadol. Un abus de tramadol est notamment observé chez des adolescents et jeunes adultes dans un contexte de poly-consommation de substances psychoactives (y compris médicamenteuses).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 73 - N° 6

P. 569 - décembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Dépendance aux antalgiques et antitussifs opioïdes : état des lieux et modalités de prise en charge
  • Clémence Lacroix, Michel Spadari, Liselotte Pochard, Elisabeth Frauger, Joëlle Micallef
| Article suivant Article suivant
  • Trouble de l’usage et douleurs chroniques : enquête de prévalence chez les patients consultant au CETD du CHU de Bordeaux concernant la consommation de tabac, alcool, cannabis, opioïdes forts et faibles
  • Alexandre Cauchie, Myriam Cadenne

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.