Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Venlafaxine : la bébé ecstasy ? À propos de cas rapportés à 2 centres d’addictovigilance - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.therap.2018.09.027 
Basile Chrétien 1, , Léa Hamel-Sénécal 1, Valentin Philippe 1, Véronique Lelong-Boulouard 2, Joëlle Micallef 3, Reynald Le Boisselier 1

French AddictoVigilance Network (FAN)

1 Centre d’addictovigilance, CEIP Normandie-Bretagne, CHU Caen Côte-de-Nacre, service de pharmaco-toxicologie, 14033 Caen cedex, France 
2 Laboratoire de pharmacologie et de toxicologie, service de pharmacologie, CHU de Caen, Caen, France 
3 Centre d’addictovigilance PACA-Corse, service de pharmacologie clinique, CHU de Marseille, Marseille, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les antidépresseurs ne sont pas spécialement connus pour être des médicaments objets d’abus. L’amineptine et la tianeptine ont seulement montré un potentiel de mésusage. De récents cas cliniques suggèrent un potentiel d’abus et de dépendance pour la venlafaxine.

Méthodes

Une revue de la littérature et des données de cyberaddictovigilance a été réalisée. La base européenne VIGIBASE®, la base française d’addictovigilance (BFA) et notre base locale d’addictovigilance ont également été requêtées.

Résultats

Trois cas ont été récemment rapportés à notre CEIP-A : un cas d’administration IV de la venlafaxine chez un homme de 24 ans le conduisant aux urgences et 2 cas de syndrome de sevrage. Plusieurs autres cas ont été détectés dans VIGIBASE® et la BFA. Nous avons requêté dans les forums spécialisés et avons retrouvé des douzaines de sujet à propos de mésusage de la venlafaxine. Certains patients rapportaient une forte dépendance à ce traitement. Dans un cas rapporté au CEIP-A de Marseille la recherche d’un effet amphétaminique était mise en évidence chez un patient avec des antécédents d’abus de méthylphénydate causant confusion et rhabdomyolyse. Un cas similaire a été publié par Sattar et al. [1]. Un autre mésusage a été publié à propos d’une utilisation sublinguale de la venlafaxine après extraction pour obtenir un effet plus fort. D’autres cas de syndrome de sevrage à la venlafaxine ont été rapportés et la venlafaxine est décrite comme le « bébé ecstasy » par certains auteurs.

Discussion

La venlafaxine augmente les concentrations intra-synaptiques de sérotonine, noradrénaline et dopamine de façon similaire à la MDMA. Mais la venlafaxine entraînant une élévation des monoamines dans la fente synaptique moins forte que la MDMA, de plus fortes concentrations de venlafaxine pourraient être nécessaire pour entraîner un effet amphétaminique. Cette hypothèse permettrait d’expliquer les étapes de purification et de mésusage de la voie d’administration qui ont été observés. La combinaison de la venlafaxine avec des stimulants amphétaminiques cause également une élévation des effets stimulants associés. En considérant la récente augmentation des consommations de MDMA, les autorités de santé devraient monitorer l’émergence d’un signal d’abus et de mésusage associé à la venlafaxine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 73 - N° 6

P. 579 - décembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pratiques de prescription des antipsychotiques à l’hôpital psychiatrique de Nancy, France
  • Juliana Tournebize, Valérie Gibaja, Daniela Dobre, Jean-Pierre Kahn
| Article suivant Article suivant
  • ChemSex, NPS et réduction des risques : intérêt de l’analyse de produits
  • Anne Batisse, Cécile Chevallier, Camille Richeval, Vincent Labrouve, Magalie Martinez, Delphine Allorge, Muriel Gregoire, Philippe Batel, Maude Marillier, Thomas Nefau, Jean-Michel Gaulier, Samira Djezzar

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.