Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Drogues en Guyane, perspectives après état des lieux des consommations et des prises en charge - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.therap.2018.09.034 
Alexandre Peyré 1, , Amélie Daveluy 1, 2
1 CHU de Bordeaux, centre d’addictovigilance de Bordeaux, hôpital Pellegrin, département de pharmacologie, 33076 Bordeaux cedex, France 
2 Université de Bordeaux, Inserm, Bordeaux population health research center, team, pharmacoepidemiology, UMR 1219, Bordeaux, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La Guyane est un département français d’Amérique du Sud d’une superficie de 83 534 km2. La population guyanaise de 250 000 habitants environ est majoritairement localisée sur le littoral et en particulier au niveau de 3 grandes villes : Cayenne, Kourou et Saint-Laurent du Maroni. La consommation de substances psychoactives y est répandue. Toutefois, peu d’études rendent compte des produits, de leurs modes de consommation, des effets recherchés et des conséquences sanitaires et sociales.

Méthodes

Ce travail propose un diagnostic à partir d’un regard croisé entre les éléments de littérature (rapports trend, enquêtes oppidum 2, baromètres santé 3…) [1, 2, 3] et le point de vue d’un acteur de santé sur les consommations et rendant compte des modalités de prises en charge en s’appuyant notamment sur le plan régional de santé (PRS) [4].

Résultats

La littérature sur la consommation de substances psychoactives en Guyane est mise en perspective par le regard du clinicien. Selon le rapport OPPIDUM 2017, au niveau national, le nombre de consommateurs de crack y est le plus important après l’Île-de-France. La consommation de chlorhydrate de cocaïne est aussi très répandue, mais passe semble-t-il inaperçue. Le cannabis, selon le rapport TREND 2004 a vu une augmentation de sa consommation. Le baromètre santé 2014, indique une prévalence de 3,8 %, proche de la métropole, pour les consommateurs réguliers (chez les 15–64 ans), mais une expérimentation qui ne concernerait que 25,1 % contre 41 % en France hexagonale. Le Blacka Jonko (joint de cannabis contenant du crack) fait partie des pratiques guyanaises relevées par les acteurs de santé. Il est important de mieux comprendre ce phénomène.

Discussion

Une meilleure connaissance des produits qui circulent et des modalités de consommation permettrait d’améliorer la prise en charge des consommateurs de substances psychoactives en Guyane.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 73 - N° 6

P. 583 - décembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Algie vasculaire de la face chez des usagers de drogues
  • Camille Ponté, Aurélie Giron, Marie Crequy, Maryse Lapeyre-Mestre, Nelly Fabre, Juliette Salles
| Article suivant Article suivant
  • Des (Benzo)Furies chez les nouveaux produits de synthèse : attention, risques cardiovasculaires importants
  • Basile Chrétien, Léa Hamel-Senecal, Sophie Laplagne, Michel Mallaret, Véronique Lelong-Boulouard, Reynald Le Boisselier, Réseau français d’addictovigilance (French AddictoVigilance Network, FAN)

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.