Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intoxications aiguës avec de la « china white » : les dangers des fentanyloïdes - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.therap.2018.09.037 
Stéphanie Pain 1, 2, , Emilie Bouquet 1, Bernard Fauconneau 1, Bertrand Brunet 3, Jeremy Guenezan 4, Marie-Christine Pérault-Pochat 1, 2
1 Centre d’addictovigilance-CEIP de Poitiers, service de pharmacologie clinique et vigilances, pavillon J.-Garnier, CHU, 86021 Poitiers cedex, France 
2 Laboratoire de neurosciences expérimentales et cliniques, Inserm U1084, pôle biologie santé, Poitiers, France 
3 Service de toxicologie et pharmacocinétique, CHU de Poitiers, Poitiers, France 
4 Service urgences-SAMU-SMUR, CHU de Poitiers, Poitiers, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le fentanyl et ses dérivés, agonistes du récepteur opioïde μ, ont un effet pharmacologique plus puissant que l’héroïne et la morphine. Ils présentent donc des risques de dépendance et d’overdose [1]. Les effets indésirables de ces « fentanyloïdes » sont identiques à ceux observés avec le fentanyl : nausées, vertiges, vomissements et risque de dépression respiratoire sévère mettant en jeu le pronostic vital de l’individu. L’usage concomitant de dépresseurs du système nerveux central comme les antalgiques opioïdes ou les benzodiazépines potentialise le risque de complications.

Méthode

Nous rapportons ici le cas d’un usager de drogues qui a été hospitalisé suite à des intoxications aiguës avec des fentanyloïdes de synthèse. Ces données ont été recueillies à partir des codes Programme de médicalisation des systèmes d’information (PMSI) utilisés par le service des urgences de l’hôpital.

Résultat

Un homme de 26 ans, consommateur régulier de cannabis et d’héroïne a été hospitalisé 5 fois en 18 mois pour des signes cliniques sévères (dépression respiratoire, coma) après consommation d’une poudre blanche nommée « china white » qu’il achète sur Internet. Il a présenté différentes complications telles que rhabdomyolyse, insuffisance rénale, choc cardiogénique sur syndrome de TakoTsubo. Chacune de ces intoxications a été traitée efficacement par l’antidote antagoniste opiacé, la naloxone. La poudre « china white » a été analysée à 3 reprises montrant la présence de sufentanyl pour la 1re, du composé AH-7921 (3,4-dichloro-N-[[1-(diméthylamino)cyclohéxyl]méthyl]benzamide, puissant agoniste des récepteurs μ) pour la seconde, et d’acétylfentanyl pour la 3e.

Discussion

Les fentanyloïdes sont des « nouveaux produits de synthèse » (NPS). Dans cette famille, il existe un grand nombre de composés parfois appelés sous le même nom comme « china white ». Depuis 2013, plus de 5000 décès par overdose ont été rapportés aux États-Unis avec des fentanyloïdes [2]. Entre 2012 et 2017, le réseau français d’addictovigilance rapporte 16 intoxications aiguës avec des fentanyloïdes dont deux décès. En France, 27 dérivés du fentanyl sont dorénavant listés comme stupéfiants.

Ce cas clinique présenté ici souligne le caractère dangereux de l’achat de poudre sur Internet pouvant contenir différents composés chimiques rendant alors la prise en charge médicale délicate en cas d’overdose car nécessitant parfois des doses plus importantes de l’antidote.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 73 - N° 6

P. 584-585 - décembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mort d’un psychonaute : premier cas français d’identification du carfentanil
  • Véronique Dumestre-Toulet, Camille Richeval, Sandrine Brault, Delphine Allorge, Jean-Michel Gaulier
| Article suivant Article suivant
  • Nouvelles substances psychoactives et syndrome d’hyperémèse aux cannabinoïdes. À propos d’un cas suivant la consommation de cannabinoïdes de synthèse
  • Basile Chrétien, Léa Hamel-Sénécal, Yann Ollivier, Marie-Astrid Piquet, Alexandre Cesbron, Véronique Le long-Boulouard, Reynald Le Boisselier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.