Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’analyse de produits : avis des usagers des évènements festifs alternatifs - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.therap.2018.09.040 
Anne Batisse 1, , Leila Chaouachi 1, Laura Beccera 1, Vincent Benso 2, Samira Djezzar 1
1 Centre d’addictovigilance-CEIP Paris, groupe hospitalier Lariboisière–Fernand-Widal–Saint-Louis, AP–HP, 200, rue du Faubourg-Saint-Denis, 75475 Paris cedex 10, France 
2 Association Techno Plus, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Contexte

Dans les dix dernières années, le paysage des drogues à usage récréatif a considérablement changé en particulier dans le milieu festif. Après avoir observé une diminution de l’utilisation du MDMA (ecstasy) parmi les clubbers (79 % en 1999 à 48 % en 2009), l’arrivée sur le marché des nouveaux produits de synthèse (NPS), le marché des drogues récréatives ne cesse d’évoluer. L’usager comprend aisément que si la molécule change, les effets positifs et toxiques changent également. L’analyse de poudre pourrait lui permettre de réduire les risques. À cette fin, il est intéressant de recueillir l’avis de l’usager sur l’analyse des substances psychoactives (SPA).

Méthode

Un sondage est réalisé auprès des usagers via un questionnaire auto-administré et anonyme sur le stand « techno plus » d’évènements festifs alternatifs entre juin 2014 et septembre 2015.

Résultats

Quatre-vingt-treize usagers ont répondu : il s’agit majoritairement d’hommes (64 %), d’âge moyen 25±5 ans, étudiants (18 %) ou salariés (45 %). Les SPA les plus consommées sont le cannabis (95 %), les phénéthylamines (MDMA, amphétamines, 86 %), le LSD (73 %), la cocaïne (68 %) et la kétamine (55 %). La totalité des usagers sont intéressés par l’analyse de produits. Un usage de NPS de façon occasionnelle est rapporté (28 %) ainsi qu’un usage détourné de médicaments (24 %). L’usager rapporte un intérêt dans l’analyse de produits qui varie selon le produit et 84 % veulent connaître le résultat avant la prise et sont prêts à attendre entre 30 à 60min. Le type de préoccupations des usagers est également différents selon le produit : « produits de coupe » pour la cocaïne et « savoir ce que l’on consomme » pour le LSD ou les NPS.

Conclusion

Cette étude montre l’intérêt des usagers pour la connaissance des produits qu’ils consomment, avec des préoccupations différentes selon les produits et leur dangerosité. En connaissant mieux les produits (composition, produits de coupe, pureté…), les messages de prévention sont plus spécifiques et plus clairs. La réduction des risques se formalise à travers la vérification du produit actif et des produits de coupe associée à un entretien adapté. L’usager prend conscience de la prise de risque lié à l’incertitude sur les produits.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 73 - N° 6

P. 586 - décembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • « Research chemicals » benzodiazepines : analyse des données des centres français d’addictovigilance et revue de la littérature
  • Anaïs Serre, Céline Eiden, Marie Gerardin, Anne-Sylvie Caoux, Cécile Chevallier, Amélie Daveluy, Jean-Pierre Kahn, Reynald Leboisselier, Bruno Revol, Véronique Pizzoglio, Liselotte Pochard, Emilie Monzon, Samira Djezzar, Hélène Peyrière
| Article suivant Article suivant
  • Endophtalmie et bactériémie à Bacillus cereus : conséquences d’une injection de 3MMC dans un contexte de ChemSex
  • Jérémy Barau, Anaïs Serre, Céline Eiden, Simone Xatart, Vincent Faucherre, Jacques Reynes, Hélène Peyrière

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.