Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cocaïne basée et chlorhydrate de cocaïne : pharmaco-toxicologie comparée - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.therap.2018.09.045 
Véronique Pizzoglio 1, 2, Anne-Marie Patat 2, Alexandra Boucher 1,
1 Service hospitalo-universitaire de pharmaco-toxicologie, centre d’addictovigilance-CEIP, 162, avenue Lacassagne, 69424 Lyon cedex 02, France 
2 Service hospitalo-universitaire de pharmaco-toxicologie, centre antipoison, Lyon, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La cocaïne est un alcaloïde naturel issu de l’arbuste andin Erythroxylum coca, dont les feuilles sont consommées dans un contexte d’usage traditionnel ou utilisées comme matière première à visée de narcotrafic. Dans ce dernier cas, la cocaïne extraite des feuilles se présente sous deux formes distinctes principales : le chlorhydrate de cocaïne et la cocaïne basée. Leurs modes de consommation comme leurs présentations diffèrent. Mais qu’en est-il de leurs propriétés pharmaco-toxicologiques ?

Méthode

Synthèse des données ethnographiques, pharmacologiques et toxicologiques relatives au chlorhydrate de cocaïne et à la cocaïne basée, avec focus sur les complications spécifiques de chacune des deux formes.

Résultats

Le chlorhydrate de cocaïne et la cocaïne basée ont des propriétés pharmacologiques et toxicologiques communes. Sur le plan pharmacodynamique, toutes deux sont à l’origine d’un syndrome sympathomimétique, avec des manifestations cardiovasculaires et neurologiques au premier plan. Leurs modalités de consommation et leurs propriétés pharmacocinétiques respectives montrent en revanche des différences notables. S’agissant des complications spécifiques, les atteintes de la sphère ORL sont l’apanage de la forme chlorhydrate consommée par voie nasale, tandis que les atteintes pulmonaires et oculaires seront plus volontiers observées avec la forme basée consommée par voie fumée. De même, le potentiel addictif semble plus marqué avec cette dernière, en lien avec son mode de consommation et ses propriétés pharmacocinétiques.

Discussion

Les deux formes de cocaïne, si elles ont un socle pharmaco-toxicologique commun, diffèrent donc sur plusieurs plans qu’il est important de rappeler. Les messages de prévention et de réduction des risques sanitaires adaptés en découlent.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 73 - N° 6

P. 588 - décembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hépatite aiguë chez un consommateur régulier de cocaïne par voie inhalée : à propos d’un cas
  • Emilie Bouquet, Stéphanie Pain, Bernard Fauconneau, Matthieu Lesbordes, Pierre Levillain, Christine Silvain, Marie-Christine Pérault-Pochat
| Article suivant Article suivant
  • Pneumothorax spontané primaire : prévalence d’usage des substances psychoactives
  • Anne Batisse, Cécile Chevallier, Laura Becerra, Juliette Camuset, Namik Taright, Jalal Assouad, Samira Djezzar

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.