Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La methémoglobinémie, comme indicateur de toxicité des poppers - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.therap.2018.09.050 
Marie Gérardin 1, , Morgane Rousselet 1, 2, Thomas Dejoie 3, Sylvie Deheul 4, Caroline Victorri-Vigneau 1, 2
le

FAN

1 Centre d’addictovigilance-CEIP des Pays de la Loire, service de pharmacologie clinique, institut de biologie, 9, quai Moncousu, 44093 Nantes cedex 1, France 
2 UMR 1246 « MethodS in Patients-centered outcomes and HEalth Research » (SPHERE), universités de Nantes et Tours, France 
3 Service de biochimie, CHU de Nantes, Nantes, France 
4 Centre d’évaluation et d’information sur la pharmacodépendance-addictovigilance des Hauts de France, CHU de Lille, Lille, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les poppers, autrefois utilisés en médecine pour leurs propriétés vasodilatatrices dans l’angor, font aujourd’hui l’objet d’abus. Après avoir été réglementée, leur vente est aujourd’hui libre. Utilisés à des fins sexuelles ou récréatives, on assiste aujourd’hui à une explosion de l’utilisation des poppers chez les jeunes, notamment pour leurs propriétés euphorisantes. Le réseau national d’addictovigilance évalue la dangerosité des poppers à partir des données recueillies par les centres d’évaluation et d’information sur la pharmacodépendance-addictovigilance (CEIP-A). Un des effets graves survenant après la prise de poppers est la transformation de l’hémoglobine en méthémoglobine à l’origine de cyanose et d’hypoxie pouvant entraîner une mise en jeu du pronostic vital. L’objectif de ce travail est d’identifier les cas de consommation de poppers ayant entraîné cette conséquence grave.

Méthodes

L’ensemble des 13 CEIP-A a été sollicité pour réaliser un recueil exhaustif des résultats de méthémoglobinémies analysées dans leur CHU respectif entre le 01/01/2012 et le 31/12/2017. Lorsqu’un résultat était supérieur à 5 %, les CEIP-A ont recherché dans les dossiers des patients la mention d’une éventuelle consommation de poppers. Le CEIP-A de Nantes a centralisé et analysé l’ensemble des résultats.

Résultats

À ce jour 9 CEIP-A ont transmis leurs données. Une première analyse a porté sur plus de 540 000 résultats de methémoglobinémie correspondant à plus de 140 000 patients. Cinq cent methémoglobinémies (0,09 %) étaient supérieures à 5 % soit 201 patients (0,14 %). Vingt-deux cas de consommation de poppers ont pu être identifiés soit 11 % des patients ayant une méthémoglobinémie supérieure à 5 % et 67 % des patients ayant une méthémoglobinémie supérieure à 25 %.

Discussion

La détection des methémoglobinémies élevées est un indicateur pertinent pour l’identification des conséquences somatiques graves de la consommation de poppers. D’autres causes peuvent entraîner également une augmentation de la methémoglobinémie mais dans plus de la moitié des cas de methémoglobinémie supérieure à 25 %, les poppers sont impliqués. Par ailleurs, les cas identifiés par cette méthode permettent de compléter les données recueillies via les notifications spontanées des professionnels de santé aux CEIP-A. Cette méthode pourrait être envisagée comme un outil de détection systématique par les CEIP-A.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 73 - N° 6

P. 590 - décembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Impact de l’arrêt de la réglementation des poppers en France sur leur usage
  • Anne Batisse, Laure Laviale, Leila Chaouachi, Laura Beccera, Samira Djezzar
| Article suivant Article suivant
  • Augmentation des intoxications au GHB/GBL : données d’addictovigilance en Île-de-France
  • Cécile Chevallier, Anne Batisse, Bruno Mégarbane, Samira Djezzar

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.