Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Importantes disparités entre les méthodes de mesure de la testostérone par spectrométrie de masse et par immunodosage en électrochemiluminescence chez les patients castrés atteints d’un cancer de la prostate : implications cliniques - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.purol.2018.07.009 
F. Lemire 1, , M. Rouleau 2, M. Déry 3, B. Thériault 2, G. Dubois 1, P. Toren 2, D. Guérette 3, F. Pouliot 2
1 Centre hospitalier universitaire de Québec, université Laval, Québec, Canada 
2 Division d’urologie, CHU de Québec, université Laval, Québec, Canada 
3 Service de biochimie, CHU de Québec, université Laval, Québec, Canada 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectifs

Le niveau de testostérone (t) sérique d’un patient atteint d’un cancer de la prostate traité par castration peut prédire le temps à la résistance à la castration et est dosé de routine. La spectrométrie de masse (ms) est la méthode de référence pour doser la testostérone, mais la majorité des hôpitaux utilisent l’immunodosage (ia), une méthode plus économique, mais peu validée à des taux castrés.

Méthodes

Le but de cette étude est d’évaluer la précision de l’ia pour mesurer la t à des niveaux de patients castrés, en prenant la ms comme référence. Nous avons comparé les niveaux de testostérone sérique mesurés dans un même échantillon par les deux méthodes, soit la chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse en tandem (ms) et l’immunodosage par électrochemiluminescence (ia) pour 435 sérums provenant de 304 patients. La cohorte est composée d’hommes diagnostiqués avec un cancer de prostate traité par castration ayant un taux de testostérone inférieur à 3nm.

Résultats

La moyenne du niveau de testostérone était significativement plus élevée pour l’ia que pour la ms (0,672±0,359nm vs. 0,461±0,541nm ; p<0,0001). Nous avons observé que 2,95 % des échantillons<0,7nm avec l’ia étaient ≥0,7nm avec la ms. Pour ces échantillons, l’ia sous-estimait de 38,6 % en moyenne le niveau de t. D’autre part, nous avons trouvé que 50 % des échantillons ayant une t0,7nm par ia étaient mesurés<0,7nm avec la ms. Pour ces échantillons, l’ia surestimait le niveau de t par 77,2 %. Nous disposions de plus d’une mesure de t pour 22 patients et nous avons évalué la reproductibilité des méthodes. Aucune différence significative n’a été notée entre les deux méthodes.

Conclusion

Un dosage de t>0,7nm par ia chez un patient castré peut mener à une mauvaise interprétation de son statut de castration. Un niveau suboptimal de t chez ces patients devrait être confirmé soit par ms ou une méthode ia validée pour la quantification de faibles niveaux de t et interprété avec prudence avant de changer la conduite clinique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 13

P. 612 - novembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Facteurs de susceptibilité génétique de récidive du cancer de la prostate : étude des variants du gène DARC
  • S. Seddik, L. Brureau, R. Eyraud, P. Blanchet, M. Luc, M. Romana
| Article suivant Article suivant
  • Résultats préliminaires d’une étude prospective tep/tdm 68ga-psma chez des patients atteints de récidive occulte d’un cancer de la prostate : performances diagnostiques et impact sur la prise en charge thérapeutique
  • C. Rousseau, M. Le Thiec, L. Ferrer, D. Rusu, A. Rauscher, B. Maucherat, M. Frindel, P. Baumgartner, V. Fleury, A. Denis, E. Debeaupuis, L. Campion, F. Kraeber-Bodéré

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.