Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Mise en place d’un programme d’activité physique adaptée dans un service d’urologie pour les patients atteints d’un cancer de la prostate traités par hormonothérapie : étude de faisabilité - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.purol.2018.07.014 
T. Veni 1, , Z. Khene 2, V. Leroy 2, K. Bensalah 2, G. Verhoest 2, S. Vincendeau 2, A. Rebillard 3, R. Mathieu 2
1 CHU de Rennes, hôpital Pontchaillou/laboratoire M2s, Rennes, France 
2 CHU de Rennes, hôpital Pontchaillou, Rennes, France 
3 Laboratoire M2s, Bruz, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

L’activité physique adaptée (apa) est une stratégie efficace pour lutter contre certains des effets secondaires de l’hormonothérapie (ht). La pratique de l’apa chez les hommes atteints d’un cancer de la prostate (cap) reste pourtant limitée. Le but de cette étude était d’évaluer la faisabilité de la mise en place d’un programme d’apa dans un service d’urologie.

Méthodes

Les connaissances et pratiques de professionnels de santé (ps) d’un service hospitalo-universitaire concernant l’apa ont été recueillies par un questionnaire dédié. À partir du 1er janvier 2018, un programme d’apa a été proposé aux hommes atteints d’un cap traités par ht suivi par un praticien dans un centre hospitalo-universitaire. Des informations sur les bénéfices de l’exercice et les recommandations nationales ont été intégrées au plan personnalisé de soins de chacun des patients. Un suivi téléphonique, un entretien avec un enseignant en apa et des séances d’apa leur ont été proposés.

Résultats

Plus de 90 % des ps ne connaissaient pas l’intérêt spécifique de l’apa dans le cadre du cancer. Soixante et onze pour cent des ps déclaraient cependant promouvoir l’activité physique auprès de leurs patients. Vingt patients ont été inclus dans le programme. Douze patients ont refusé les actions proposées. Huit patients ont accepté un suivi téléphonique régulier. Six patients ont accepté de rencontrer l’enseignant en apa. Après cet entretien, seul un patient a souhaité participer aux séances d’apa. Le refus de participer à ces séances était lié dans plus de 75 % des cas au nombre de kilomètres importants entre leur domicile et l’établissement de soins.

Conclusion

Les méthodes habituelles de promotion de l’apa ont un impact limité auprès des patients atteints d’un cap traités par ht. Un renforcement du suivi téléphonique associé aux nouvelles technologies (e.g., bracelet connecté) pourrait permettre une meilleure adhésion. Une promotion de l’intérêt de l’apa dans la prise en charge des patients avec un cancer auprès des ps en urologie est indispensable.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 13

P. 614-615 - novembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prescription d’une hormonothérapie dans le cancer de la prostate et surveillance associée : étude française 2010–2013 des pratiques sur base de données médico-administrative
  • L. Scailteux, F. Balusson, E. Drezen, E. Oger, S. Vincendeau, R. Mathieu
| Article suivant Article suivant
  • Impact sur la composition corporelle et le style de vie du suivi personnalisé par télémédecine des patients traités pour un cancer de la prostate par association radio-hormonothérapie utilisant la leuproréline 45 mg
  • G. Cancel-Tassin, A. Azzouzi, V. Ondet, C. Gaffory, L. Cormier, O. Cussenot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.