Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Contrôle de la lésion d’ischémie-reperfusion rénale par l’hème oxygenase-1 d’origine myéloïde - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.purol.2018.07.023 
M. Rossi 1, , A. Thierry 2, S. Delbauve 3, N. Preyat 4, M. Soares 5, O. Leo 4, T. Roumeguère 1, V. Flamand 3, A. Le Moine 1, J. Hougardy 1
1 Hôpital Erasme, Bruxelles, Belgique 
2 CHU de Poitiers, Poitiers, France 
3 Institut d’immunologie médicale, université Libre de Bruxelles, Gosselies, Belgique 
4 Laboratoire d’ immunobiologie, Institut de médecine et de biologie moléculaire, université Libre de Bruxelles, Gosselies, Belgique 
5 Instituto Gulbenkian De Ciência, Oeiras, Portugal 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

La lésion d’ischémie-reperfusion rénale (iri) représente un facteur de risque de reprise retardée du greffon en transplantation. L’hème oxygénase-1 (ho-1), une enzyme de réponse au stress, protège le rein de l’iri via de multiples mécanismes. Ho-1 est exprimé par de nombreuses sources cellulaires parmi lesquelles les cellules tubulaires épithéliales et les cellules myéloïdes. Cependant, le rôle de l’ho-1 myéloïde dans l’iri demeure peu caractérisé.

Méthodes

Les souris ho-1 myéloïde ko (ho-1m-ko), les souris congénères (lt) ainsi que les souris témoins (wt) ont été clampées bilatéralement pendant 26minutes et sacrifiées après 24heures ou 7jours. L’induction pharmacologique d’ho-1 est réalisée par l’injection d’hémine (5mg/kg) 24heures avant l’iri. Les paramètres suivants ont été mesurés : créatinine, score de lésions tubulaires, inflammation rénale et stress oxydatif rénal. L’expression d’ho-1 dans les leucocytes rénaux a été évaluée par cytométrie en flux. L’impact d’ho-1 myéloïde sur la survenue de fibrose rénale au décours d’une iri a été évalué par l’étude de la réparation tubulaire et l’analyse des dépôts interstitiels de collagène.

Résultats

Vingt-quatre heures après la reperfusion, l’iri est significativement aggravée dans les souris ho-1m-ko comparées aux souris lt : créatinine plasmatique, nécrose tubulaire, cytokines (il-6, kc, mcp-1), stress oxydatif et infiltrat inflammatoire (macrophages, neutrophiles). Les souris ho-1m-ko présentent également une altération des mécanismes de réparation tubulaire ainsi qu’une fibrose rénale majorée 7jours après l’iri comparées aux souris lt. Les souris wt traitées à l’hémine présentent une surexpression d’ho-1 au sein des populations macrophagiques intrarénales (cd11b+f4/80lo) comparativement aux souris wt non traitées. De plus, cette induction pharmacologique d’ho-1 atténue significativement l’iri. Après l’iri, la proportion de cellules cd11b+f4/80lo augmente dans les souris wt traitées à l’hémine alors qu’elle demeure inchangée dans les souris wt non traitées. In fine, la prévention de l’iri par l’hémine est absente des souris ho-1m-ko.

Conclusion

Nos résultats ont montré l’importance de l’ho-1 myéloïde dans le contrôle de l’iri. L’ho-1 myéloïde apparaît jouer un rôle clé dans la modulation de l’inflammation rénale et la survenue d’une fibrose secondaire à l’iri. Son induction pharmacologique par l’hémine pourrait donc constituer une cible thérapeutique dans la transplantation rénale afin de limiter les lésions du greffon consécutives à l’iri.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 13

P. 618-619 - novembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation du traitement de première intention du reflux vésico-urétéral par injection endoscopique de polydimethylsiloxane chez 103 transplantés rénaux en prévention des récidives de pyélonéphrites aigues du greffon
  • T. Caes, S. Bouyé, A. Villers, P. Puech, C. Noël, L. Nison
| Article suivant Article suivant
  • Évolution rénale dans la transplantation combinée rein – cœur
  • T. Toinet, I. Dominique, I. Cholley, V. Vanalderwerelt, A. Goujon, F. Paret, T. Bessede, V. Delaporte, L. Salomon, L. Badet, J. Boutin, G. Verhoest, J. Branchereau, A. Loupy, M.O. Timsit

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.