Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Endoprothèse double j magnetic Black-star® en transplantation rénale : utilisation, étude comparative des coûts, et valorisation versus une endoprothèse double j standard - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.purol.2018.07.025 
F. Sallusto 1, , T. Prudhomme 1, X. Gamé 1, N. Doumerc 1, J.B. Beauval 1, M. Roumiguie 1, F. Laclergerie 1, I. Labadens 3, C. Danet 3, C. Moreau 2, T. Benoit 1, S. Lagarde 4, M. Delchier 4, E. Huyghe 1, B. Delaunay 1, M. Thoulouzan 1, N. Kamar 5, B. Malavaud 1, M. Soulie 1, P. Rischmann 1
1 CHU Rangueil, département d’urologie, transplantation rénale et andrologie, Toulouse, France 
2 CHU Rangueil, Ide des consultations mutualisées du département d’urologie, Toulouse, France 
3 Pharmacie hôpital Rangueil, Toulouse, France 
4 CHU Rangueil, département de radiologie, Toulouse, France 
5 CHU Rangueil, département de néphrologie, dialyse et transplantation d’organes, Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectifs

L’endoprothèse double j magnetic Black-star® (mbs) urotech est un dispositif médical (dm) en polyuréthane, (durée maximum conseillée 28j) avec un aimant fixé à la boucle endovésicale. L’ablation est réalisée par attraction magnétique transuréthrale avec un dm de récupération aimanté (dma) permettant un retrait simplifié sans fibroscope ni pince d’extraction. L’objectif est d’évaluer la reproductibilité du mode d’extraction et l’impact économique des mbs en transplantation rénale.

Méthodes

Entre le 1er janvier et le 30 avril 2018, 64 transplantations rénales ont été réalisées avec une endoprothèse (jj) afin de protéger l’anastomose urétéro-vésicale. Une jj mbs ch.6, réalisée à notre demande pour les transplantations rénales (15cm), a été utilisée chez 20 patients (8h, 12f). Quarante-quatre patients ont eu une jj standard (es). L’ablation, assimilée à un sondage vésical évacuateur, a été réalisée par une infirmière diplômée d’état (ide), après une formation, dans 15 cas. L’ablation a été possible avec le dma chez tous les patients mbs. Une étude comparative des coûts d’utilisation et la valorisation de l’acte, réalisé en hdj, ont été chiffrées.

Résultats

Aucun patient du groupe mbs a eu de complications de l’anastomose urétéro-vésicale ni de pyélonéphrite du greffon. La durée moyenne du cathétérisme urétéral était statistiquement plus courte dans le groupe mbs vs es pour des raisons logistiques liées à la non utilisation du fibroscope (23,8 j vs 49,8 j p<0,0001). Le coût global d’utilisation d’une es, comprenant le coût des consommables, de la décontamination du fibroscope, de la pince d’extraction, et de la stérilisation est de 82 € ttc vs 96 € ttc pour une mbs incluant les coûts du dma et des consommables. Les frais d’amortissement et réparation des fibroscopes ne sont pas pris en compte. Considérant les recettes, les actes et groupe homogène de malade différents selon le mode d’extraction, la valorisation des mbs est de 270 € supérieure aux es.

Conclusion

L’utilisation des jj mbs permet leur ablation sans fibroscope avec une logistique simple en respectant les temps recommandés pour l’ablation des jj. L’acte peut être délégué à une ide. La valorisation de l’acte d’ablation sans fibroscope, dans la population étudiée, permet de compenser le surcoût de la mbs avec des recettes perçues par l’hôpital bien supérieures au prix du dispositif.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 13

P. 620 - novembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évolution rénale dans la transplantation combinée rein – cœur
  • T. Toinet, I. Dominique, I. Cholley, V. Vanalderwerelt, A. Goujon, F. Paret, T. Bessede, V. Delaporte, L. Salomon, L. Badet, J. Boutin, G. Verhoest, J. Branchereau, A. Loupy, M.O. Timsit
| Article suivant Article suivant
  • Transplantation rénale robot-assistée chez l’obèse : résultats à 2 ans de la première série française
  • M. Lesourd, N. Doumerc, F. Sallusto, N. Kamar, M. Soulié, X. Gamé, P. Rischmann, M. Roumiguié, J.B. Beauval

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.