Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Transplantations rénale à partir de DDACM3, presque aussi bien que le donneur vivant ! - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.purol.2018.07.040 
T. Batard, G. Karam, P. Glemain, L. Le Normand, M. Perrouin-Verbe, M. Nedellec, O. Bouchot, M. Lefevre, S. De Vergie, L. Martin-Lefevre, J. Dantal, J. Rigaud, J. Branchereau
 CHU de Nantes, Nantes, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectifs

La transplantation rénale issue de donneurs décédés après arrêt circulatoire de type 3 de Maastricht (DDACM3) a débuté en France en 2014. L’utilisation systématique de la circulation régionale normothermique (CRN) est une particularité française qui offre des résultats préliminaires supérieurs à ceux des autres pays européens.

L’objectif de cette étude est de comparer les résultat des transplantations DDACM3 à celle issues de donneurs vivants (DV).

Méthodes

Cette étude monocentrique inclue les transplantations ddacm3 avec CRN de juin 2015 à mai 2018. Les données ont été extraites de la base divat avec un appariement 1/2 sur l’âge, le sexe, les causes d’insuffisances rénales, les facteurs de risques cardiovasculaires et l’indice de masse corporelle.

Le critère d’évaluation principal a été la reprise retardée de fonction greffon (nécessitant une dialyse la première semaine après la transplantation avec exclusion des greffes préemptives).

Les critères secondaires ont été la non-fonction primaire, la durée du séjour à l’hôpital, la créatinémie à m1, m3, m6, m12, m18 et m24 et la survie du greffon à 2 ans.

Résultats

Quarante-neuf patients transplantés rénaux type ddacm3 ont été inclus et appariés à 98 transplantés DV.

Le groupe ddacm3 a présenté un taux de reprise retardée de fonction et des durées d’hospitalisation significativement (p<0,05) supérieurs au groupe DV, respectivement 17 % vs 6 % et 9,5jours vs 7,1.

Le taux de non-fonction primaire, les taux de créatinémie à m1, m3, m6, m12, m18 et la survie du greffon à 2 ans n’ont pas été significativement différents.

Conclusion

La transplantation ddacm3 avec CRN selon le protocole français offre d’excellents résultats fonctionnels identiques aux transplantations DV malgré un taux de reprise retardée de fonction supérieure.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 13

P. 629 - novembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Donneurs en mort encéphalique sous assistance circulatoire extracorporelle, une source potentielle de greffons rénaux : étude retrospective
  • X. Rod, P. Tremolieres, S. Hurel, C. Darianne, M. Pietak, L. Lamhaut, J. Raphalen, M. Legay, C. Legendre, A. Mejean, M.O. Timsit
| Article suivant Article suivant
  • Faut-il utiliser les reins des donneurs cadavériques en état de mort encéphalique ayant une fonction rénale altérée ? Résultats à un an
  • A. Fosse, G. Karam, J. Branchereau, F. Bruyere

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.