Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effets fonctionnels de l’estétrol (e4) sur le bas appareil urinaire de la souris ovariectomisée - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.purol.2018.07.054 
T. Brierre 1, , V. Guilloteau 2, M. Guardia 2, M. Valéra 3, J. Foidart 4, J. Arnal 3, P. Lluel 2, M. Soulie 1, X. Gamé 1
1 CHU Rangueil Toulouse, Toulouse, France 
2 Urosphere Sas, Toulouse, France 
3 I2mc Inserm U1048, Toulouse, France 
4 Mithra Pharmaceuticals, Liège, Belgique 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectifs

L’estétrol (e4) est un fœto-œstrogène naturel, considéré comme un modulateur sélectif du récepteur aux œstrogènes (SERM). Il pourrait conserver les effets bénéfiques des œstrogènes sans entraîner certains de leurs effets secondaires. L’objectif de l’étude était d’évaluer l’effet fonctionnel de l’e4 en comparaison de l’œstradiol (e2) sur le bas appareil urinaire de la souris ovariectomisée, et de déterminer les voies d’actions conduisant à ces effets.

Méthodes

Nous avons administré un traitement chronique d’e4 ou de l’e2 à des souris ovariectomisées c57bl/6j sauvages ou invalidées pour le récepteur aux estrogènes (erα ou erβ). Une analyse du comportement mictionnel était réalisée en cage métabolique automatisée. Ensuite, les paramètres cystomanométriques étaient évalués sous anesthésie générale (uréthane ip) après cathétérisme du dôme vésicale. Enfin, les résistances urétrales étaient mesurées par des manœuvres de pression au point de fuite (PPF).

Résultats

L’administration chronique d’e4 augmentait la ppf avec une relation dose effet, par activation d’erα situé dans les cellules musculaires lisses du sphincter urétral. L’e4 induisait une augmentation des paramètres de contractilité vésicale, de la capacité vésicale fonctionnelle et des volumes mictionnels, mais aussi une diminution de l’efficacité de vidange (Fig. 1, Fig. 2, Fig. 3).

Conclusion

Ce travail confirme que chez la souris l’e4 produit les mêmes effets que l’e2 sur le bas appareil urinaire de la souris ovariectomisée. L’e4 pourrait ainsi constituer un traitement de choix du syndrome génito-urinaire de la ménopause.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 13

P. 635 - novembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement chirurgical du kyste hydatique rénal par voie retropéritoneale laparoscopie versus chirurgie ouverte
  • A. Doumer, A. Heddat, A. Seffar, R. Rabii
| Article suivant Article suivant
  • Retard de précontraction périnéale involontaire dans l’incontinence urinaire d’effort postprostatectomie
  • F. Gerbaud, A. Charlanes, C. Chesnel, C. Voiry, F. Le Breton, G. Amarenco

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.