Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Photographie du traitement chirurgical de l’incontinence urinaire d’effort de la femme dans un centre tertiaire nord-américain - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.purol.2018.07.058 
B. Peyronnet 1, , R. Palmerola 2, M. Rebolos 2, R. Sussman 2, D. Malacarne 2, B. Brucker 2, N. Rosenblum 2, V. Nitti 2
1 CHU de Rennes, Rennes, France 
2 New York University, New York, États-Unis 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

De nombreux options thérapeutiques sont disponibles pour le traitement de l’incontinence urinaire d’effort (IUE) chez la femme, mais les pratiques dans ce domaine reste hétérogène d’un pays à l’autre. L’objectif de ce travail était de rapporter l’évolution du traitement chirurgical de l’IUE chez la femme au court des 7 dernières années dans un centre tertiaire américain.

Méthodes

Toutes les patientes ayant consulté pour IUE auprès de deux urogynécologues d’un centre tertiaire nord-américain ont été incluses dans une étude rétrospective. Les patientes ont été identifiées à l’aide des codes de la classification internationale des maladies 625,6 (cim-9) et n39,3 (cim-10). Les traitements chirurgicaux n’étaient envisagés qu’en cas d’échec des traitements conservateurs en particulier de la rééducation périnéale. L’impact de la notification de la foods and drugs administration (FDA) en 2011 sur l’usage de matériel prothétique en urogynécologie sur les traitements chirurgicaux employés a été analysé.

Résultats

Au total, 410 patientes ont été évaluées par les 2 praticiens sur la période d’étude et parmi eux 213 ont finalement eu un traitement chirurgical de l’IUE (52 %). Le traitement le plus fréquemment employé était la bandelette sous-urétrale (BSU ; 67 %) suivi des agents de comblements périurétraux (« bulking agents », 23 %) et des bandelettes aponévrotiques pubovaginale (10 %). La notification de la fda en 2011 a été suvie d’une nette diminution du nombre de procédures chirurgicales pour IUEN en particulier de BSU, avec une réaugmentation depuis 2014 (Fig. 1). Ni sphincter artificiel urinaire (SAU) ni ballonnets périurétraux act n’ont été utilisés sur la période d’étude.

Conclusion

Les traitements chirurgicaux de l’IUE féminine aux usa et en France restent très différents avec un large usage des bandelettes aponévrotiques pubovaginales aux usa alors que le SAU et les ballonnets act ne font toujours pas partie de l’arsenal thérapeutique. Alors que l’usage de la BSU a diminué après la notification de la FDA, son utilisation semble à nouveau s’expandre.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 13

P. 637-638 - novembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Essai européen virtue© pour le traitemnet de l’incontinence urinaire après prostatectomie radicale : résultats intermédiaires à 1 an
  • L. Wagner, T. Roumeguere, R. Yiou, P. Costa, P. Hegarty, H. Ryckebusch, E. Chartier Kastler
| Article suivant Article suivant
  • Gestion de la récidive d’incontinence urinaire après ablation de bandelette sous-urétrale pour douleur pelvienne ou périnéale
  • M. Baron, P. Marie-Aimée, O. Hedli, L. Le Normand, A. Levesque, J. Rigaud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.