Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement des prolapsus urogénitaux par prothèse transvaginale à 6 bras de faible grammage : étude monocentrique rétrospective d’une série de 311 patientes - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.purol.2018.07.064 
C. Duport 1, , E. Delorme 2, C. Duperron 1
1 CHU de Dijon, Dijon, France 
2 Hôpital privé Sainte-Marie, Chalon-sur-Saone, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Évaluer les résultats anatomiques, fonctionnels et les complications de la cure de prolapsus antérieur ou moyen par voie vaginale antérieure avec mise en place d’une prothèse inter vésicovaginale à 6 bras de faible grammage.

Méthodes

Inclusion dans une étude rétrospective monocentrique des patientes présentant une cystocèle de stade II minimum et/ou une hystéroptose de stade II minimum ayant été opérées entre 2008 et 2017. Il a été recueilli leurs antécédents chirurgicaux, les chirurgies concomitantes réalisées, l’examen clinique et les résultats au Questionnaire Urinary Symptom profile en pré-, postopératoire et lors de la dernière consultation, ainsi que les complications per- et postopératoires.

Résultats

Trois cent onze patientes ont été suivies avec une médiane de 33 mois. Quatre-vingt-treize pour cent présentaient une cystocèle de stadeIII, 26 % une hystéroptose de stadeIII. En postopératoire, il a été recensé 9 (2,9 %) récidives de cystocèle asymptomatiques, 11 (3,5 %) récidives d’hystéroptose, dont 5 étaient asymptomatiques et 6 (1,9 %) ont été réopérées. Le confort vaginal était significativement amélioré(p<0,001). Il y a eu 2 (0,6 %) dyspareunies de novo parmi les patientes sexuellement active en préopératoire. Cent quatre (33 %) patientes présentaient une incontinence urinaire d’effort (sui) en préopératoire, 45,2 % d’entre elles ont été guéries par la chirurgie. On note 62 (30 %) sui de novo. La dysurie et l’hyperactivité vésicale ont été significativement améliorées sur l’ensemble des stades de sévérité (p<0,0001). Les complications ont été marquées par 23 (7,4 %) hématomes, 2 (0,6 %) plaies vésicales, 4 (1,3 %) expositions de prothèse, 2 (0,6 %) rétractions et 2 (0,6 %) douleurs chroniques (Fig. 1, Tableau 1, Tableau 2).

Conclusion

La cure de prolapsus antérieur et/ou moyen par voie vaginale antérieure avec mise en place d’une prothèse intervésicovaginale à 6 bras de faible grammage est une technique efficace sur le long terme avec une morbidité acceptable. Il est préférable de ne pas réaliser dans le même temps opératoire la cure d’une incontinence urinaire d’effort.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 13

P. 641-642 - novembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Faisabilité de la promontofixation laparoscopique avec ou sans assistance robotique en ambulatoire
  • B. Tibi, P. Treacy, Y. Bodokh, R. Haider, L. Vignot, P. Regnier, J. Fallot, Y. Ahallal, J. Amiel, D. Chevallier, M. Durand
| Article suivant Article suivant
  • Applicabilité du score de Briganti dans la décision de curage ganglionnaire dans le cancer de la prostate
  • L. Sejourne, F. Bardet, F. Papillon, L. Cormier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.