Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Risque d’invasion ganglionnaire après prostatectomie radicale cœlioscopique robot-assistée : validation externe du nomogramme de Briganti - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.purol.2018.07.066 
Q. Marcelis 1, , S. Albisinni 1, R. Van Velthoven 2, A. Peltier 2, T. Roumeguère 1, T. Quackels 3
1 Ulb, hôpital Erasme, Bruxelles, Belgique 
2 Institut Jules-Bordet, Bruxelles, Belgique 
3 Ulb Era, Bruxelles, Belgique 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectifs

Le nomogramme de Briganti est couramment utilisé pour prédire le risque d’invasion ganglionnaire chez les patients présentant un cancer de prostate et aide à la décision de réaliser un curage ganglionnaire pelvien étendu. L’objectif de notre étude était de valider le nomogramme de Briganti.

Méthodes

Entre 2011 et 2017, 408 patients consécutifs ont été traités par prostatectomie radicale cœlioscopique robot-assistée par trois chirurgiens experts avec réalisation d’un curage ganglionnaire étendu pour des cancers de prostate localisés. Les données préopératoires et les paramètres des biopsies ont été collectés rétrospectivement. La probabilité d’invasion ganglionnaire a été calculée pour chaque patient selon le nomogramme de Briganti et comparée aux analyses anatomopathologiques définitives, selon différents seuils de probabilité d’invasion. Des régressions logistiques uni- et multivariées ont été réalisées pour vérifier si les données préopératoires étaient des facteurs prédictifs d’invasion ganglionnaire. Une courbe roc a été utilisée pour évaluer l’exactitude de prédiction de notre modèle.

Résultats

Le nombre médian de ganglions retirés était de 16 (3–51) et l’on retrouvait une invasion ganglionnaire chez 59 (14,5 %) patients. Le taux de psa médian, le score de Gleason primaire et secondaire et le pourcentage de biopsies positives étaient corrélés au risque d’invasion ganglionaire (p<0,05) que ce soit en analyse uni- ou multivariée. Avec un seuil de probabilité d’invasion inférieur à 5 %, 4 (1 %) patients avaient un envahissement ganglionnaire et 260 (64 %) en étaient exempt. La courbe roc confirmait l’exactitude du modèle avec une aire sous la courbe de 0,7547.

Conclusion

La validation externe du nomogramme de Briganti est démontrée avec une bonne précision pour cette cohorte belge.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 13

P. 643 - novembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Applicabilité du score de Briganti dans la décision de curage ganglionnaire dans le cancer de la prostate
  • L. Sejourne, F. Bardet, F. Papillon, L. Cormier
| Article suivant Article suivant
  • Peut-on comparer la récidive biologique après prostatectomie radicale entre 2 populations ethniquement différentes en utilisant les mêmes scores de prédiction ?
  • J. Buisset, A. Villers, L. Multigner, G. Marcq, G. Gourtaud, V. Roux, R. Eyraud, P. Blanchet, L. Brureau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.