Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Influence du lobe médian sur les résultats à 4 ans de la photo vaporisation prostatique par laser Greenlight® - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.purol.2018.07.078 
V. Vanalderwerelt , T. Grevez, B. Pradère, J. Boutin, B. Faivre D’arcier, G. Léonard, L. Monléon, F. Encatassamy, A. Boehm, P. Baron, P. Laine, M. Pizzighella, F. Bruyère
 Hôpital Bretonneau, CHU de Tours, Tours, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

L’objectif de cette étude était d’étudier l’influence d’un lobe médian (LM) sur les complications et les résultats fonctionnels à 4 ans chez l’ensemble des patients opérés d’une photovaporisation prostatique (PVP) pour hypertrophie bénigne de prostate (HBP) par laser Greenlight®.

Méthodes

L’ensemble des patients opérés par laser Greenlight® pour la prise en charge d’une HBP dans un chu ont été inclus dans une base de données et suivis de manière prospective. Deux groupes étaient constitués en fonction de la présence ou non d’un LM prostatique sur l’imagerie préopératoire et confirmé lors de la cystoscopie. L’évaluation portait sur les complications selon Clavien–Dindo et les résultats fonctionnels (IPSS, QOL, Qmax et RPM) avec un recul de 4 ans. Les données entre les deux groupes étaient comparées par un test du Chi2 (χ2) pour les variables qualitatives et par un test de Student pour les variables quantitatives.

Résultats

L’évaluation a porté sur 432 patients (172 avec LM et 260 sans LM) inclus prospectivement entre septembre 2005 et octobre 2013. Les caractéristiques préopératoires des patients étaient comparables entre les deux groupes (Tableau 1). À 4 ans de suivi, l’amélioration de l’IPSS moyen était significativement meilleure pour les malades avec LM à 6, 12, 24 et 48 mois (Fig. 1). L’amélioration du Qmax était significativement meilleure pour les patients avec LM à 1, 6, 24 et 48 mois (Fig. 2). Les patients avec LM présentaient significativement moins d’épisode de rétention aiguë d’urine (RAU) à 1 an postopératoire. Il n’existait pas de différence significative entre les deux groupes concernant la réduction du RPM, la survenue de complications, la nécessité de réintervention et le volume prostatique moyen échographique à 4 ans.

Conclusion

Il existe une amélioration plus franche des symptômes urinaires chez les patients présentant un LM prostatique, différence qui persiste à 4 ans postopératoires. La PVP est donc une bonne indication chez les patients présentant un LM, d’autant que ces patients sont peu répondeurs au traitement médical de l’HBP.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 13

P. 651-652 - novembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Résultats fonctionnels et réinterventions à plus de 5 ans d’une photovaporisation laser pour les prostates de plus de 80 grammes : étude de cohorte prospective
  • P. Lainé-Caroff, F. Bruyere, B. Pradere
| Article suivant Article suivant
  • Énucléation endoscopique pour hbp obstructive : comparaison holep vs plasma. Étude prospective monocentrique des résultats périopératoires et à 1 an chez 200 patients
  • P. Patard, M. Roumiguié, J.B. Beauval, S. Sanson, P. Roulette, L. Teillac, E. Huyghe, B. Malavaud, M. Soulié, P. Rischmann, X. Gamé

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.