Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation de la fonction érectile après énucléation prostatique au laser holmium - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.purol.2018.07.084 
T. Marquette 1, , C. Klein 1, B. De Graeve 2, R. Mallet 3, V. Houssin 4, J. Rizk 4, V. Comat 1, J.C. Bernhard 1, G. Capon 1, J. Ferrière 1, G. Robert 1
1 CHU de Bordeaux, Bordeaux, France 
2 Urogard, Nîmes, France 
3 Clinique des Cadres, Brive, France 
4 CHU de Lille, Lille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

La préservation de la fonction érectile est l’une des priorités de la prise en charge chirurgicale des symptômes du bas appareil urinaire (sbau) liés à une hypertrophie bénigne de la prostate (hbp). L’objectif de ce travail était de décrire l’évolution de la fonction érectile à 3 et 12 mois après énucléation laser de la prostate au laser holmium (holep).

Méthodes

Une étude rétrospective multicentrique a été conduite sur 4 centres incluant un total de 472 patients sexuellement actifs avant leur prise en charge chirurgicale et opérés d’un holep entre avril 2013 et novembre 2017. L’évaluation de la fonction érectile était faite par auto-questionnaire iief-5 à l’inclusion, à 3 mois et à 12 mois postopératoires. L’amélioration ou la dégradation de la fonction érectile étaient définies par une variation d’au moins 5 points du score iief-5.

Résultats

Aucune différence significative n’était observée entre le score iief-5 moyen initial (17,5±5) et les scores moyens à 3 et 12 mois (16,9±6 ; p=0,18 et 17,5±5 ; p=0,4) à 3 mois de la chirurgie, 10 % des patients rapportaient une amélioration et 13,1 % une dégradation de leur score iief-5. À 12 mois, 9,8 % des patients rapportaient une amélioration et 15,1 % une dégradation de leur score iief-5. Chez les patients présentant une fonction érectile préopératoire considérée comme normale (iief5>22), on retrouvait une diminution significative du score iief-5 moyen à 3mois (22,2±3 ; p<0,0001) et 12 mois (21,8±3 ; p<0,0001) (Tableau 1). Dans ce groupe, 15,8 % des patients présentaient une dégradation de leur score iief à 12 mois (−5 points minimum). La répartition des patients selon leurs différents degrés de dysfonction érectile est représentée dans le Tableau 2.

Conclusion

Dans cette étude, il n’a pas été observé de modification significative du score iief-5 moyen après 3 et 12 mois de suivi. Cependant, un pourcentage non négligeable de patients (13,1 %) présentait une dégradation de leur score iief-5. Ce pourcentage atteignait 15,8 % chez les patients ne présentant pas de dysfonction érectile préopératoire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 13

P. 654-655 - novembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Complications postopératoire apres énucléation prostatique au laser holmium (holep) pour les adénomes prostatiques de plus de 150 mL
  • C. Michel, M. Mouton, A. Bourgi, H. Baumert
| Article suivant Article suivant
  • Étude sur 20 ans de la dysplasie rénale multikystique : y’a-t-il un argument précoce pour la néphrectomie ?
  • H. Boussaffa, A. Jabloun, C. Saadi, D. Tarchallah, A. Daib, R.B. Abdallah, R.B. Malek, Y. Hellal, Y. Gharbi, N. Kaabar

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.