Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Jusqu’à quel point chirurgie ambulatoire et traitement de l’hypospade sont-ils compatibles ? - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.purol.2018.07.086 
B. Izérable , P. Léon, M. Poli-Mérol, S. Larré
 CHU de Reims, Reims, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

La chirurgie de l’hypospade est un challenge dans un contexte où l’augmentation de la malformation se heurte aux contraintes économiques en faveur des séjours de courte durée. L’objectif de cette étude était d’évaluer notre expérience sur la chirurgie ambulatoire de l’hypospade et en préciser les contraintes pour un résultat équivalent à une prise en charge en hospitalisation conventionnelle.

Méthodes

Une étude observationnelle, rétrospective et monocentrique a été réalisée. Les patients, présentant un hypospade à l’examen clinique, opérés entre 2010 et 2017 par 3 chirurgiens expérimentés du service, ont été inclus. Les patients sont séparés en 2 groupes : chirurgie ambulatoire (groupe a) et hospitalisation traditionnelle (groupe t). Les données étudiées comprennent notamment le type d’hypospade, la technique chirurgicale, la durée d’hospitalisation, la survenue ou non de complications et le degré de satisfaction des parents en cas de prise en charge en ambulatoire. Les données ont été comparées entre les 2 groupes. Les formes postérieures avec courbure et les formes périnéales ont été exclues.

Résultats

Deux cent cinq patients sont étudiés. L’âge moyen au moment de l’intervention est de 16,6 mois (6–51). Au total, 45,4 % des patients sont opérés en ambulatoire, 54,6 % en hospitalisation traditionnelle. La durée moyenne d’hospitalisation est de 1,41jours (1–4) dans le groupe t. Le suivi moyen est de 22,6 mois (14,4 vs 29,3). L’hypospade balanique est majoritairement représenté dans le groupe a (26,9 % vs 5,4 %), contrairement aux formes moyennes et postérieures, plus souvent prises en charge en hospitalisation traditionnelle (8,6 vs 22,3 %). Il n’y a pas de différence significative pour les formes péniennes antérieures (64,5 vs 72,3 %). Il n’existe aucune différence entre les groupes sur la durée de drainage ou le taux de complications (44,1 % vs 41,1 %).

Conclusion

La chirurgie ambulatoire de l’hypospade nous semble réalisable dans la majorité des cas, à condition que la prise en charge soit standardisée, le personnel formé et impliqué. Le taux de satisfaction parentale est d’ailleurs élevé, confirmant leur adhésion à ce type de prise en charge. Il semble cependant raisonnable de réserver les formes les plus postérieures à une hospitalisation traditionnelle.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 13

P. 655-656 - novembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude sur 20 ans de la dysplasie rénale multikystique : y’a-t-il un argument précoce pour la néphrectomie ?
  • H. Boussaffa, A. Jabloun, C. Saadi, D. Tarchallah, A. Daib, R.B. Abdallah, R.B. Malek, Y. Hellal, Y. Gharbi, N. Kaabar
| Article suivant Article suivant
  • Vessie neurogène non neurogène de l’enfant : facteurs prédictifs de complications uronéphrologiques
  • R. Baati, M. Ferjani, Y. Hammi, M. Jallouli, T. Gargah

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.