Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hospitalisation ambulatoire ou classique pour urétérorénoscopie souple laser : valeur prédictive des comorbidités. Résultats préliminaires de l’étude prospective multicentrique du clAFU - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.purol.2018.07.103 
V. Estrade 1, , A. De Gouvello 2, P. Meria 2
1 Service urologie, CH d’Angoulême, Angoulême cedex 09, France 
2 Service urologie CHU Saint-Louis, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectifs

En 2017, l’urétérorénoscopie laser est devenue le premier traitement des calculs rénaux en France avec 27 150 interventions, dont 13 348 en ambulatoire (49,1 %) (statistiques-activite-mco-par-diagnostique-et-actes?secteur=mco).

Dès 2016, le clAFU a débuté une étude prospective multicentrique afin d’évaluer les complications infectieuses des urétérorénoscopies. Nous présentons les résultats préliminaires de la valeur prédictive des comorbidités pour le choix du type d’hospitalisation.

Méthodes

Nous avons débuté une étude observationnelle prospective multicentrique non comparative en juin 2016. Son objectif principal est l’évaluation des complications infectieuses des urétérorénoscopies. La taille de l’échantillon nécessaire a été estimée à 1000 inclusions. Un formulaire exhaustif a été élaboré par le clAFU permettant d’explorer les données suivantes :

– préopératoires : comorbidités, caractéristiques des calculs, indication opératoire, ecbu préopératoire, antibioprophylaxie, hospitalisation ambulatoire ou classique ;

– peropératoires : matériel utilisé, ecbu peropératoire, complications, drainage, durée opératoire ;

– postopératoires : survenue d’un sepsis, ecbu postopératoire, score de Clavien.

Nous avons réalisé l’analyse de la valeur prédictive des comorbidités pour le choix du type d’hospitalisation.

Résultats

Au total, 415 patients ont été inclus de juin 2016 au 30 avril 2018, pendant 20 mois par 13 centres. Quatre cents dossiers ont été pris en compte pour cette analyse. Quinze ont été exclus pour excès de données manquantes. L’analyse préliminaire montre un taux d’hospitalisation ambulatoire de 39 % (n=156) contre 50,5 % en hospitalisation classique (n=202) (10,5 % de données manquantes). Au moins une comorbidité est présente pour 181 patients. Les comorbidités les plus fréquentes sont : une hta (n=115), un diabète (n=76), hta et diabète associés (n=43). Dans le groupe ambulatoire, 63,4 % (n=99) n’ont aucune comorbidité versus 36,5 % (n=57) (p<0,001). Dix patients prévus en ambulatoire sont passés en hospitalisation classique sans modifier cette différence significative.

Conclusion

L’absence de comorbidité incite logiquement à l’hospitalisation ambulatoire. Les pratiques observées en France montrent un taux d’hospitalisation de 49,1 contre 39 % dans notre série multicentrique. Cette étude doit se poursuivre rigoureusement jusqu’à son terme de 1000 inclusions afin de pouvoir présenter des données objectives de nos pratiques aux autorités de tutelle.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 13

P. 663 - novembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Comparaison des capacités d’accès caliciel inférieur de huit urétéroscopes souples numériques (réutilisables et à usage unique) dans dix situations différentes
  • S. Doizi, L. Dragos, V. De Coninck, E. Keller, O. Traxer
| Article suivant Article suivant
  • Comparaison des niveaux de pression intrapyélique entre urétéroscopie souple, mini-néphrolithotomie percutanée et néphrolithotomie percutanée conventionnelle dans un modèle in vitro
  • A. Uzan, S. Doizi, V. De Coninck, E. Keller, O. Traxer

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.