Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Spécificités moléculaires des tumeurs de la voie excrétrice urinaire supérieure - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.purol.2018.07.132 
F. Audenet 1, , S. Isharwal 2, E. Cha 2, M. Donoghue 2, E. Pietzak 2, J. Sfakianos 2, A. Bagrodia 2, G. Dalbagni 2, T. Donahue 2, J. Rosenberg 2, D. Bajorin 2, M. Arcila 2, M. Berger 2, B. Taylor 2, H. Al-Ahmadie 2, G. Iyer 2, B. Bochner 2, J. Coleman 2, D. Solit 2
1 Hôpital européen Georges-Pompidou, Paris, France 
2 Memorial Sloan Kettereing Cancer Center, New York, États-Unis 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Les tumeurs urothéliales de la voie excrétrice urinaire supérieure (TVES) présentent la même histologie que les tumeurs urothéliales de vessie (TV). Pourtant, les TVES ont des caractéristiques cliniques spécifiques, des facteurs de risque qui leur sont propres et sont plus fréquentes que les TV dans les syndromes de lynch. L’objectif de cette étude était de rechercher s’il existe des différences moléculaires entre TVES et TV.

Méthodes

Nous avons séquencé la tumeur et l’ADN germinal correspondant de 195 patients avec une tves en utilisant une plateforme de séquençage de nouvelle génération basée sur la capture ciblée d’un panel de 341 oncogènes. En comparaison, 454 patients avec une TV sans antécédent de TVES ont été inclus. Les mutations ont été regroupées par voie de carcinogénèse et comparées en fonction du stade tumoral entre TVES et TV, après ajustement pour comparaisons multiples.

Résultats

Lors de la progression vers un stade avancé, les TVES présentaient moins de mutations de la voie RTK/RAS mais plus de mutations de TP53/MDM2. Par rapport aux TV, TP53, RB1 et ERBB2 étaient moins fréquemment mutés dans les TVES (26 vs. 46 %, 3 vs. 20 %, 8 vs. 19 %, respectivement ; q<0,001), alors que FGFR3 et HRAS étaient plus fréquemment altérés (40 vs. 26 %, 12 vs. 4 %, respectivement ; q<0,001) (Figure 1). Le nombre médian de mutations somatiques/mb était significativement plus élevé dans les TVES (13,2 [IQR : 7,4–19,1] vs. 8,8 [IQR : 5,9–15,4] ; p<0,001). En intégrant la charge mutationnelle, l’instabilité microsatellitaire et la signature moléculaire, 14 (7,2 %) tves présentaient un déficit du système de réparation des mésappariements de l’ADN (MMR), dont 12 correspondaient à un syndrome de lynch.

Conclusion

TVES et TV présentent des différences significatives dans la prévalence des mutations somatiques, suggérant des mécanismes de carcinogénèse différents. Le séquençage des TVES donne des informations qui peuvent potentiellement guider les traitements systémiques et permet de détecter les patients à risque de syndrome de lynch.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 13

P. 680-681 - novembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation du burn-out chez les urologues en formation en France
  • J. Gas, X. Matillon, S. Bart, I. Dominique, W. Akakpo, J. Olivier, D. Gambachizde, C. Lebacle, M. Nedelec, M. Baron, B. Gondran-Tellier, A. Manuguerra, E. Perrot, S. Bergerat, B. Pradére
| Article suivant Article suivant
  • Classification phylogénétique des récidives vésicales après tumeur de la voie excrétrice urinaire supérieure
  • F. Audenet, S. Isharwal, E. Cha, M. Donoghue, E. Pietzak, J. Sfakianos, A. Bagrodia, G. Dalbagni, T. Donahue, J. Rosenberg, D. Bajorin, M. Arcila, M. Berger, B. Taylor, H. Al-Ahmadie, G. Iyer, B. Bochner, J. Coleman, D. Solit

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.