Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation de la fonction érectile après traitement des cancers de prostate de bas-risque par photothérapie dynamique au wst11 - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.purol.2018.07.148 
S. Chelly , P. Maulaz, P. Bigot, R. Azzouzi, S. Lebdai
 CHU d’Angers, Angers, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

La photothérapie dynamique au wst11 (PTD) est une thérapie focale en cours d’évaluation dans le traitement des cancers de prostate de faible risque. La dysfonction érectile (DE) est l’une des principales complications après traitements radicaux des cancers de prostate. L’objectif de notre étude est d’évaluer la fonction érectile avant et après PTD.

Méthodes

Étude prospective, monocentrique, incluant tous les patients traités par PTD pour un cancer de prostate de bas-risque entre 2008 et 2013. La fonction sexuelle était évaluée par le score iief-5, avant traitement, à 6 mois post-PTD, 1 an, puis 1 fois par an pendant 5 ans. Dans les cas où un traitement de de était instauré, l’efficacité de celui-ci était également évalué.

Résultats

Il existait une baisse significative de 3 points du score iief-5 à 6 mois post-ptd, puis de 1 point à 1 et 2 ans (respectivement p=0,006, p=0,033 et p=0,002). Pas de différence significative après 2 ans (Figure 1). Vingt-sept patients (33,3 %) ont été traités pour de : ipde-5 (n=18), injections intracaverneuses (n=9) et gel urétral (n=1), seul ou en association, avec un délai d’instauration médian de 314jours (11–2480), un taux de succès de 75 %, une amélioration significative de 10,5 points après traitement et une absence de différence significative comparé aux valeurs pré-ptd (respectivement p<0,001 et p=0,111). Une nécrose extraprostatique à l’IRM à j7 était un facteur de risque d’instauration de traitement de de (or=3,221 ; ic 95 % : 1,24–8,40 ; p=0,014) ; pas de corrélation observée avec le nombre de lobes traités (or=0,818 ; IC 95 % : 0,32–2,110 ; p=0,433).

Conclusion

La PTD a induit une altération modérée de l’iief-5 à 6 mois avec un phénomène de récupération dès 1 an. Seuls un tiers des patients ont eu recours à un traitement de la de avec un taux de succès satisfaisant. La nécrose extraprostatique observée à l’IRM à j7 était corrélée à la prescription d’un traitement de la de.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 13

P. 688-689 - novembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Résultats fonctionnels rapportés par les patients pris en charge pour un cancer de la prostate en fonction des différents traitements : résultats à 5 ans de la cohorte prospective VICAN
  • G. Pignot, R. Touzani, A. Bouhnik, P. Marino, J. Walz, S. Rybikowski, N. Salem, S. Dermeche, G. Gravis, M. Bendiane
| Article suivant Article suivant
  • Facteurs de associés au décès après traumatismes du rein : résultats de l’étude multicentrique nationale traumAFUf
  • C. Lebacle, G. Fiard, M. Hutin, I. Dominique, X. Matillon, F.-X. Madec, X. Rod, S. Bergerat, R. Betari, L. Freton, P.-M. Patard, A. Gryn, N. Brichart, N. Szabla, K. Guleryuz, C. Millet, L. Sabourin, J. Olivier, T. Caes, J. Rizk, A. Chebbi, F.-X. Nouhaud, M. Ruggiero, P. Panayatopoulos, Q. Langouet, A. Bohem, B. Pradere, C. Dariane, B. Peyronnet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.