Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Nouvelle technique d’analyse optique quantitative et quantitative pour différencier le grade tumoral des carcinomes urothéliaux - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.purol.2018.07.191 
B. Pradere 1, , F. Poulon 2, S. Doizi 3, O. Cusseot 3, E. Compérat 3, D. Abi Haidar 2, O. Traxer 3
1 CHU de Tours, Tours, France 
2 2IMNC Laboratory, UMR 8165, Paris, France 
3 Hôpital Tenon, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Depuis quelques années, de nouvelles méthodes d’évaluation peropératoire des lésions urothéliales font leur apparition (microscopie confocale, photothérapie dynamique). Néanmoins, leur utilisations nécessitent une interprétation de la part du chirurgien. L’objectif était d’évaluer une nouvelle technique d’analyse optique multimodale basée sur la fluorescence endogène pour caractériser les grades des lésions urothéliales afin de développer une nouvelle fibre laser diagnostic ne nécessitant pas l’interprétation de l’opérateur.

Méthodes

Des échantillons de tissu urothélial (voie excrétrice supérieure ou vessie) suspects ou sains ont été inclus prospectivement. Les prélèvements réalisés au bloc opératoire étaient fixés immédiatement, puis analysés selon une analyse optique multimodale comprenant une analyse spectrale, une analyse de la durée de vie de fluorescence, une imagerie de seconde harmonique et une analyse de fluorescence sous excitation mono- et biphotonique. L’analyse quantitative était réalisée à l’aide d’une source laser excitatrice de 870nm, l’analyse spectrale comprenait le redox ratio et la durée de vie de fluorescence. L’analyse qualitative était comparée à l’analyse anatomopathologique, afin d’évaluer la possibilité de différencier le grade tumoral des lésions.

Résultats

Cette technique a permit de différencier le tissu sain et les carcinomes de bas et haut grade. Les différents éléments étaient parfaitement identifiés sur l’analyse qualitative (Fig. 1). L’analyse quantitative montrait une corrélation entre l’intensité du spectre et les caractéristiques histologiques. Le redox ratio était significativement plus élevé pour le tissu sain comparativement aux lésions tumorales (p<0,001), de même entre le bas grade et le haut grade (p=0,002) (Fig. 2). Il était possible d’identifier très clairement les différentes structures caractéristiques des lésions sur la durée de vie de fluorescence. En effet, la durée de vie de fluorescence était plus basse pour le tissu sain que pour les lésions de basa grade ou de haut grade de façon significative (p<0,001) (Fig. 3).

Conclusion

Nos résultats permettent de confirmer que l’analyse optique multimodale basée sur la fluorescence endogène des cellules, est capable de différencier le tissu sain des carcinomes de bas grade et de haut grade sans utilisé de fluorophore exogène. C’est une technologie prometteuse pour le développement d’une fibre laser diagnostic des lésions urothéliales vésicales et des voies excrétrices supérieures.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 13

P. 718-719 - novembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Carcinome urothélial au sein d’un diverticule de vessie : étude multicentrique des caractéristiques cliniques, anatomopathologiques et des résultats oncologiques
  • G. Marcq, C. Voskuilen, R. eiler, M. Rink, C. Poyet, A. Noon, F. Roghmann, A. Necchi, A. Aziz, M. Young, P. Marks, K. Saba, B. Van Rhijn, E. Fransen Van De Putte, J. Ablat, P. Black, R. Sosnowski, J. Dobruch, J. Catto, E. Xylinas, K. Hendricksen
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation du risque de récidive des cancers de la vessie non infiltrant le muscle par le test Xpert® Bladder Cancer Monitor à partir d’arn urinaire
  • G. Cancel-Tassin, C. Ciofu, J. Varinot, M. Audouin, V. Ondet, C. Gaffory, E. Comperat, O. Cussenot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.