Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Néphrectomie partielle robotique pour tumeur rénale assistée par modélisation 3D : série prospective de 100 cas et analyse comparative avec le registre national de néphrectomie partielle robot-assistée RoPaN (UroCCR study no 51) - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.purol.2018.07.209 
C. Michiels 1, , E. Jambon 2, C. Latxague 1, A. Boulenger de Hauteclocque 1, C. Allenet 1, N.-S. Vuong 1, S. Maiga 2, G. Capon 1, G. Robert 1, H. Bensadoun 1, N. Grenier 2, J.-M. Ferrière 1, J.C. Bernhard 1
1 Service de chirurgie urologique, CHU de Bordeaux, hôpital Pellegrin, Bordeaux, France 
2 Service de radiologie diagnostique et interventionnelle, CHU de Bordeaux, hôpital Pellegrin, Bordeaux, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 3
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

La néphrectomie partielle robot-assistée (NPRA), selon la complexité rénale, expose au risque de totalisation, d’ischémie prolongée, de complications accrues. L’utilisation de modélisations 3D issues de l’imagerie préopératoire permettrait une meilleure planification chirurgicale et une assistance peropératoire pour une chirurgie anatomique. L’objectif était de rapporter les résultats de notre expérience initiale en NPRA guidée par l’image, de les comparer au registre national français RoPaN, tout en analysant la fidélité anatomique de cette assistance modélisation 3D.

Méthodes

Les 100 premiers patients consécutifs opérés d’une tumeur rénale en chirurgie guidée par l’image ont été inclus. La modélisation 3D du rein tumoral était réalisée avec Synapse 3D® (Fujifilm®). La modélisation était affichée sur la vue console du robot DaVinci® (TilePro®) (Fig. 1). Les données cliniques étaient issues de la base de données prospective UroCCR. Les critères d’évaluation étaient : taille, complexité tumorale, temps d’ischémie, saignement, taux de complications, marges chirurgicales, durée d’hospitalisation, fonction rénale à 3 mois et sécurité oncologique au cours du suivi. Ces critères d’évaluation ont été comparés aux résultats de RoPAN issus eux aussi, d’UroCCR. Dix modélisations ont été évaluées par un radiologue, contre scanner, avec mesures comparatives interbranches artérielles (Fig. 2), mesures du volume tumoral et corrélation de la distribution artérielle entre scanner et modélisation (Fig. 3), évaluée sur une échelle de Likert.

Résultats

Cent patients opérés d’une NPRA entre novembre 2015 et mars 2018, contre 472 dans RoPAN, entre mars 2015 et février 2016 ont été inclus. La taille tumorale moyenne était respectivement de 5,1 (±2,1)cm et 3,4 (±1,7)cm (p<0,05). Les scores RENAL et PADUA moyens étaient respectivement de 9,4 et 10,4 contre 7 et 8,9 (p<0,05). La durée d’ischémie moyenne (groupe 3D) était de 20 (±19)min contre 17 (±9)min dans RoPAN (NS). La durée d’hospitalisation était de 2,1 (±1,8)jours contre 4,2 (±2,9)jours pour RoPAN (p<0,05). Les taux de marges positives étaient respectivement de 2 et 3,9 % (NS). À 3 mois, la variation moyenne DFG était respectivement de −9,6 (±20) % et −4,9 (±26) % (NS). Il y a eu une récidive locale et une progression dans le groupe 3D. Dix modélisations 3D analysées ont montré une variation du volume de 16,5 (±10) %, des mesures interbranches artérielles de 2,3 (±1,4) %, avec une variation de 4,8 % [3,1 ; 7] IQ de chaque modèle (5 mesures et volume tumoral). La corrélation de la vascularisation avait pour médiane 5/5 [3 ; 5] min/max.

Conclusion

Notre début d’expérience en chirurgie guidée par modélisation 3D, rapporte, pour des tumeurs significativement plus complexes, et de taille plus importante, de bons résultats en termes de durée d’hospitalisation et morbidité, de préservation de la fonction rénale et de sécurité oncologique. La bonne fidélité anatomique de ces modélisations nous rassure sur leur fiabilité. Une étude prospective randomisée serait utile pour évaluer cette technique avec moins de biais.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 13

P. 727-729 - novembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Ropan : observatoire national sur la néphrectomie partielle robotisée
  • C. Michiels, J.C. Bernhard, J.B. Beauval, N. Doumerc, M. Roupret, C. Vaessen, C. Dariane, V. Flamand, J.-A. Long, P. Paparel, H. Baumert, F. Bruyere, H. Lang, L. Salomon, B. Guilloneau, A. Descazeaud, T. Lebret, M. Arnaud, J. Patard, K. Bensalah
| Article suivant Article suivant
  • Néphrectomie partielle cœlioscopique en salle hybride versus néphrectomie partielle par cœlioscopie conventionnelle : étude appariée par score de propension
  • I. Ouzaid, P. Capogrosso, R. Bertolo, A. Bouvier, A. Azzouzi, V. Ravery, U. Capitanio, P. Bigot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.