Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le sondage urinaire peropératoire systématique au cours de la tumorectomie rénale robot-assistée est-il encore indispensable à l’ère de la réhabilitation améliorée après chirurgie (raac) ? - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.purol.2018.07.212 
B. Tremblais 1, , I. Dominique 1, J. Terrier 1, R. Ecochard 2, H. Hacquard 1, A. Ruffion 1, P. Paparel 1
1 Centre hospitalier Lyon-Sud, Lyon, France 
2 Hospices civils de Lyon, service de biostatistique, Lyon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

L’objectif de notre étude est d’évaluer l’intérêt et la sécurité de l’absence de sondage urinaire pour les chirurgies de tumorectomie rénale par voie robot-assistée (rapn) dans le cadre d’un protocole réhabilitation améliorée après chirurgie (raac).

Méthodes

Il s’agit d’une étude monocentrique et comparative non randomisée. Tous les patients opérés consécutivement d’une rapn en raac entre février 2015 et décembre 2017 ont été inclus dans l’étude. La cohorte a été divisée en deux groupes : le groupe de patients non sondés (ns) et le groupe contrôle avec sonde urinaire (s) en peropératoire. Nous avons comparé entre les deux groupes : le taux de rétentions aigues urinaires postopératoires (rau), le taux d’infections urinaires postopératoires (iu), la durée d’hospitalisation ainsi que les complications dans les 30jours suivant la chirurgie.

Résultats

Au total, 145 patients ont été inclus dans le protocole raac pour rapn (49 groupe ns versus 96 groupe s). Il n’y avait pas de différence significative entre le groupe ns et le groupe s en termes d’incidence de rau (6,1 versus 3,1 % respectivement ; p=0,393) ; d’infections urinaires (2 versus 3,1 % ; p=0,707) ; de complications postopératoires (18,4 versus 14,6 % ; p=0,445). La durée d’hospitalisation moyenne était plus courte dans le groupe ns (2,16 versus 2,56jours ; p=0,058). Onze (7,6 %) patients ont dû être réhospitalisés dans les 30jours postopératoires : [8 (8,3 %) du groupe s versus 3 (6,1 %) du groupe ns ; p=0,636]. La durée moyenne d’hospitalisation totale (incluant les jours de réhospitalisation) était inférieure dans le groupe ns (2,27 versus 3,4jours ; p<0,001) (Tableau 1, Tableau 2, Tableau 3).

Conclusion

Notre étude remet en cause le caractère systématique du sondage urinaire pour les rapn. L’absence de sondage vésical ne semble pas augmenter l’incidence des rétentions aiguës d’urines postopératoires et la sonde urinaire pourrait être réservée uniquement pour des populations ciblées à risque.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 13

P. 730-731 - novembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude de l’évolution de la fonction rénale après néphrectomie cœlioscopique avec embolisation sélective des vaisseaux tumoraux
  • B. Delbarre, P. Bigot, A. Azzouzi, J. Memanteau, P. Panayotopoulos, P. Grison, J. Mougin, S. Lebdai, E. Brassart, T. Culty
| Article suivant Article suivant
  • Objectifs thérapeutiques et effets indésirables des traitements médicamenteux de la cystinurie : résultats de l’étude nationale française portant sur 442 patients
  • C. Prot-Bertoye, S. Lebbah, M. Daudon, I. Tostivint, J. Jais, O. Traxer, B. Knebelmann, M. Courbebaisse

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.