Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Plaie du col vésical pendant l’implantation d’un sphincter artificiel urinaire par voie robot-assistée chez la femme : comment s’en sortir ? - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.purol.2018.07.242 
B. Peyronnet , A. Auble, J. Hascoet, M. Pinsard, Q. Alimi, K. Bensalah, A. Manunta
 CHU de Rennes, Rennes, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectifs

La voie robot-assistée a été récemment décrite comme une option qui pourrait permettre de réduire la morbidité de l’implantation du sphincter artificiel urinaire AMS-800 chez la femme. La plaie du col vésical peropératoire reste pour autant une complication relativement commune avec cette voie d’abord. L’objectif de cette vidéo était de décrire les principes de prise en charge d’une plaie du col vésical peropératoire.

Méthodes

Nous présentons le cas d’une femme de 70 ans aux antécédents de cure de prolapsus prothétique par voie vaginale et de deux bandelettes sous-urétrales TOT avec persistance d’une incontinence urinaire d’effort par insuffisance sphinctérienne.

Résultats

Les étapes clés suivies ici et dans les quelques autres cas de plaie vésicale pour effectuer une réparation efficace et permettre l’implantation du sphincter artificiel en minimisant le risque d’érosion vésicale sont :

– reprendre la dissection plus latéralement pour ramener médialement les fibres détrusoriennes laissés sur la paroi vaginale et retrouver le bon plan ;

– effectuer un passage autour du col vésical plus distal, vers l’urètre pour pouvoir positionner la manchette aussi loin que possible de la plaie du col vésical ;

– terminer ce passage autour du col vésical et mettre en place le mesureur ;

– réparer minutieusement la plaie du col vésical en 2 ou 3 plans par des hémisurjets ;

– effectuer un test au bleu pour s’assurer que la réparation est étanche.

Conclusion

Grâce à une vision magnifiée en 3 dimensions et une dextérité augmentée par la technologie Endowrist, la voie d’abord robot-assistée pourrait permettre non seulement de diminuer la fréquence des perforations du col vésical mais aussi de faciliter leur détection précoce en peropératoire et une réparation efficace en suivant les principes exposés dans cette vidéo.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 13

P. 744 - novembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Technique d’implantation d’un sphincter urinaire artificiel chez la femme par voie cœlioscopique robot-assistée
  • V. Phé, C. Vaessen, E. Chartier-Kastler
| Article suivant Article suivant
  • Un dispositif médical innovant en remplacement de la sonde à demeure chez l’homme
  • M. Devonec, J. Terrier, N. Benrais, A. Ruffion

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.