Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

ADN : études génétiques en vue du diagnostic de la maladie de Wilson - 14/11/18

[90-10-0060-A]  - Doi : 10.1016/S2211-9698(18)72522-3 
C. Collet a, , F. Woimant b, J.-L. Laplanche a, A. Poujois b
a UF de Biochimie spécialisée et de génétique moléculaire, Hôpital Lariboisière, 2, rue Ambroise-Paré, 75010 Paris, France 
b Service de neurologie, CNR Wilson, Hôpital Lariboisière, 2, rue Ambroise-Paré, 75010 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

La maladie de Wilson (MW) est une maladie rare qui se transmet selon un mode de transmission autosomique récessif. Des mutations du gène ATP7B codant une adénosine triphosphatase de type P sont responsables de cette maladie. Cette pathologie résulte d'une accumulation tissulaire excessive de cuivre libre, essentiellement hépatique, cérébrale et péricornéenne, avec comme principale caractéristique d'être une maladie pour laquelle un traitement curatif ou préventif peut être proposé. Sa prévalence est de l'ordre de 1/30 000 naissances. Son diagnostic repose sur la clinique, l'imagerie et sur le bilan cuprique, qui met en évidence une hypocuprémie et une hypercuprurie des 24 heures associées à une hypocéruloplasminémie. Le bilan génétique permet de confirmer le diagnostic de la maladie ; il dépend de différentes techniques moléculaires incluant le séquençage nouvelle génération (next generation sequencing [NGS]), permettant d'obtenir un diagnostic exhaustif, complet et rapide.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Maladie de Wilson, ATP7B, Analyse moléculaire, NGS, Cuivre


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Adénosine monophosphate cyclique (AMPc)
  • Jean-Claude Souberbielle
| Article suivant Article suivant
  • Surcharges en fer d'origine génétique : les hémochromatoses
  • H. Hamdi-Rozé, V. David

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.