Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Admission en soins psychiatriques sans consentement : place du médecin généraliste dans la rédaction du certificat médical initial - 15/11/18

Admission in psychiatric care without consent: Position of the general practitioner in the drafting of the initial medical certificate

Doi : 10.1016/j.medleg.2018.09.001 
T. Godet , G. Niveau
 Unité de psychiatrie légale, centre universitaire Romand de Médecine Légale, Hôpitaux Universitaires de Genève, rue G. Gentil-Perret 4, 1211 Genève 14, Suisse 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 15 novembre 2018

Résumé

Objectif

L’objectif de cette étude est de déterminer s’il existe des différences dans le contenu clinique entre les certificats médicaux initiaux de soins psychiatriques sans consentement rédigés par des psychiatres et ceux rédigés par des non-psychiatres.

Méthode

Nous avons travaillé sur les certificats médicaux initiaux toutes mesures confondues rédigées entre le 1er juillet 2014 et le 30 juin 2015 au CHRU de Tours. Pour chaque certificat nous avons relevé le rédacteur, le type de mesure, l’âge et le sexe du sujet hospitalisé et les syndromes cliniques suivants : idées suicidaires, syndromes comportementaux, syndrome dépressif, syndrome maniaque, syndrome délirant, syndrome de repli, syndrome anxieux, traits de personnalité pathologique et symptômes non psychiatriques.

Résultats

Sur les 417 certificats, les médecins non psychiatres ont rédigé 129 certificats dont 104 par des généralistes. La mesure la plus représentée est la mesure d’urgence avec 248 certificats (59,4 %). Les patients admis étaient des hommes dans 51,2 % des cas. Le syndrome délirant a été retrouvé dans 225 certificats suivi par les syndromes comportementaux (191 certificats) et les idées suicidaires (116 certificats). Nous avons mis en évidence plus de syndromes comportementaux (agitation, agressivité etc.) dans les certificats rédigés par les médecins non psychiatres et plus de syndrome maniaque dans les certificats rédigés par les psychiatres.

Conclusion

Les médecins généralistes sont à l’origine de nombreuses mesures de soins psychiatriques sans consentement. Les syndromes comportementaux apparaissent d’avantage dans les certificats des médecins non-psychiatres alors qu’il ne s’agit pas en soi, surtout s’ils sont isolés, d’un critère de soins psychiatriques sans consentement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

The aim of this research is to determine clinical differences in initial medical certificates of psychiatric care without consent according to editor is psychiatrist or not.

Methods

We analyzed on all initial medical certificates of psychiatric care without consent written between July 1st, 2014 and June 30th, 2015 at the University Hospital of Tours. For each certificate, we analyzed the following items: medical speciality of the author, type of measures, age and gender of the patient, presence or lack of: active suicidal thoughts, behavioural syndromes, depressive syndrome, manic syndrome, delusional syndrome, withdrawal syndrome, anxious syndrome, pathological personality traits and non psychiatric symptoms.

Results

We studied 417 certificates. Non-Psychiatrists wrote 129 certificates whose general practitioners wrote 104 certificates. The emergency involuntary psychiatric care is the most useful measure (n=248). In our sample, male patients were 51.2%. Psychotic syndrome was present in 225 certificates (54%), behavioural syndrome in 191 certificates (45.8%) and suicidal thoughts in 116 certificates. Comparative statistical analysis brings out more behavioural syndromes in non-psychiatrist certificates and more manic syndrome in psychiatrist certificates. We did not find a difference concerning others syndromes or symptoms, as delusional syndrome or suicidal thoughts.

Conclusion

In this study, general practitioner wrote approximately a third of the initial certificates. This highlights their important role in initiating psychiatric care without consent. Behavioural syndromes are the second most frequent clinical syndrome in our sample. It's more prevalent in certificates written by non-psychiatrist, whereas it's not a criterion of psychiatric care without consent, especially if they are isolated.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Soins sans consentement, Médecin généraliste, Psychiatre, Certificat médical

Keywords : Care without consent, General practitioner, Psychiatrist, Medical certificate


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.