Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Impact des antalgiques opioïdes sur la sexualité des femmes suivies pour des douleurs chroniques non cancéreuses - 19/11/18

Impact of opioid analgesics on female's sexuality with chronic non-cancer pain

Doi : 10.1016/j.sexol.2018.10.001 
I. Berrahal a, , d , A. Maamri b, c, d, B. Ayadi a, Y. El Kissi c, M. Haddad a, d
a Centre de traitement de la douleur, Tunis, Tunisie 
b Service de psychiatrie, CHU Razi, La Manouba, Tunisie 
c Société tunisienne de sexologie clinique, Sousse, Tunisie 
d Faculté de médecine de Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant. Centre de traitement de la douleur, faculté de médecine de Tunis, 34, rue de Laurier, 2040 Rades, Tunisie.Centre de traitement de la douleur, faculté de médecine de Tunis34, rue de LaurierRades2040Tunisie
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le lundi 19 novembre 2018

Résumé

Introduction

Le recours aux antalgiques opioïdes au long cours peut contribuer à l’apparition de dysfonctions sexuelles (DS) féminines. Ainsi, nous avons mené une étude afin de déterminer l’impact des antalgiques opioïdes sur la sexualité féminine.

Méthodes

Il s’agissait d’une étude de type cas-témoin, auprès de 36 femmes, âgées entre 18 et 40 ans, traitées par des antalgiques opioïdes pour des douleurs chroniques non cancéreuses, pendant au moins 6 mois, comparées à un groupe témoin de 36 femmes qui n’étaient pas traitées par des antalgiques opioïdes, apparié selon l’âge et l’étiologie de la douleur chronique. Le recueil des données s’est fait à partir des données inscrites sur les dossiers médicaux et à l’aide des échelles suivantes : L’échelle visuelle analogique (EVA), l’échelle Hospital Anxiety and Depression Scale (HADS) et l’indice international de la fonction sexuelle féminine (FSFI).

Résultats

La prévalence des DS chez les patientes recevant des antalgiques opioïdes était de 72,2 % (p=0,795). La moyenne du score total du FSFI était plus réduite (18,96±7,87) par rapport au groupe témoin (22,24±5,53), (p=0,045). Nous avons trouvé une signification statistique pour la différence des moyennes des scores des items : désir (p=0,012), excitation (p=0,013) et lubrification (p=0,017) qui étaient plus réduites chez les patientes traitées par des antalgiques opioïdes. Les troubles des cycles menstruels étaient associés à l’utilisation des antalgiques opioïdes (p=0,022) avec un risque augmenté de 5,66 fois par rapport au groupe témoin. En outre, plus la durée du traitement était longue plus nous avons observé des DS touchant essentiellement l’excitation (r=−0,60 ; p<0,001), la satisfaction (r=−0,50 ; p=0,002) et la douleur (r=−0,49 ; p=0,002). D’autre part, nous avons trouvé que l’augmentation de l’équivalent de dose journalière en morphine était corrélée à l’apparition des DS (r=−0,75 ; p<0,001) en touchant les 6 items de l’FSFI.

Conclusion

Notre étude a permis d’identifier le lien entre les antalgiques opioïdes et les DS féminines souvent mises sur le compte d’autres comorbidités comme les douleurs chroniques ou les troubles anxiodépressifs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The use of long-term opioid analgesics may contribute to the development of female sexual dysfunction (SD). We conducted a study to determine the impact of opioid analgesics on female sexuality.

Methods

This was a case-control study about 36 women aged between 18 and 40 years, who were treated with opioid analgesics for chronic non-cancer pain for at least 6 months. They were compared to 36 women who were not treated with opioid analgesics, matched by age and etiology of chronic pain. Data collection was based on medical records and using the following scales: Visual Analogue Scale (VAS), Hospital Anxiety and Depression Scale (HADS) and the Female Sexual Function index (FSFI).

Results

The prevalence of SD in patients receiving opioid analgesics was 72.2% (P=0.795). The average of the total FSFI score was smaller (18.96±7.87) compared to the control group (22.24±5.53), (P=0.045). Statistical difference significance was found in mean scores for items: desire (P=0.012), excitation (P=0.013), and lubrication (P=0.017), which were lower in patients treated with opioid analgesics. Menstrual disorder was associated with the use of opioid analgesics (P=0.022) with an increased risk of 5.66 times compared to the control group. In addition, the longer the duration of treatment, the more we have observed SDs, mainly affecting excitation (r=−0.60, P<0.001), satisfaction (r=−0.50, P=0.002), and pain (r=−0.49, P=0.002). On the other hand, we found that the increase in the daily dose equivalent of morphine was correlated with the onset of SD (r=−0.75, P<0.001) by affecting the 6 items of the FSFI.

Conclusion

Our study identified the link between opioid analgesics and female SD often attributed to other comorbidities such as chronic pain or anxio-depressive disorders.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dysfonction sexuelle, Femme, Antalgiques, Opioïdes, Douleur chronique, Hypogonadisme

Keywords : Sexual dysfunction, Female, Analgesics, Opioids, Chronic pain, Hypogonadism


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.