Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Usages et mésusages des benzodiazépines chez les patients souffrant de troubles psychiatriques - 19/11/18

Use and misuse of benzodiazepines in patients with psychiatric disorders

Doi : 10.1016/j.lpm.2018.10.003 
Arnaud Panes 1, Annie Fourrier-Réglat 1, 2, Hélène Verdoux 1, 3, Marie Tournier 1, 3,
1 Université Bordeaux, Inserm, Bordeaux Population Health Research Center, Pharmacoepidemiology research team, UMR 1219, 33000 Bordeaux, France 
2 Centre hospitalier universitaire de Bordeaux, 33000 Bordeaux, France 
3 Centre hospitalier Charles-Perrens, 33000 Bordeaux, France 

Marie Tournier, Centre hospitalier Charles-Perrens, 121, rue de la Béchade, 33076 Bordeaux cedex, France.Centre hospitalier Charles-Perrens121, rue de la BéchadeBordeaux cedex33076France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Points essentiels

La population psychiatrique est particulièrement exposée aux benzodiazépines ; elle pourrait être également plus vulnérable vis-à-vis de leurs effets indésirables.

Les benzodiazépines font l’objet d’un mésusage fréquent chez les patients souffrant de troubles psychiatriques, que ce soit en termes de durée, de dose et de nombre de médicaments prescrits de manière concomitante.

Il n’existe pas de démonstration de l’efficacité des benzodiazépines sur la plupart des troubles psychiatriques, y-compris la dépression et le risque suicidaire.

Plusieurs études ont suggéré, chez des patients souffrant de troubles psychiatriques, des associations entre l’utilisation de benzodiazépines et l’aggravation de la dépression, de la désinhibition, du risque suicidaire, de l’anxiété, de l’agressivité, voire une augmentation de la mortalité.

Malgré l’utilisation courante des médicaments benzodiazépiniques par les cliniciens, les études de grande taille et de bonne qualité méthodologique manquent pour documenter les modes d’utilisation des benzodiazépines en population souffrant de troubles psychiatriques, ainsi que leurs risques spécifiques chez ces patients.

On ne sait pas s’il est légitime d’appliquer les recommandations de bonne pratique concernant les benzodiazépines chez les patients souffrant de troubles psychiatriques sévères.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Key points

The psychiatric patients are not only particularly exposed to benzodiazepines; they may also be more vulnerable to their side effects than general population.

Benzodiazepines are frequently misused in psychiatric patients in terms of duration, dose and number of concomitant medications.

There is no evidence that benzodiazepines are effective against most psychiatric disorders, including depression and suicidal risk.

Several studies have shown associations between benzodiazepine use and depression worsening, increased disinhibition, suicide risk, anxiety, aggression, and even mortality in patients with psychiatric disorders.

Despite the common use of benzodiazepine drugs by clinicians, large and methodologically sound studies are lacking to document the patterns of benzodiazepine use in populations with psychiatric disorders and their specific risks in these patients.

It is not known whether it is legitimate to apply the good practice recommendations for benzodiazepines in patients with severe psychiatric disorders.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 47 - N° 10

P. 886-891 - octobre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Usages et mésusages de benzodiazépines hors France
  • M. Tournier, A. Pariente, B. Bégaud, A. Bénard-Laribière
| Article suivant Article suivant
  • Faut-il limiter la durée des traitements par benzodiazépines ?
  • Florence Vorspan, Thomas Barré, Antoine Pariente, François Montastruc, Marie Tournier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.