Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hypertonie intraoculaire retardée liée aux injections intra-vitréennes répétées d’anti-VEGF : des cas nécessitant une chirurgie filtrante - 19/11/18

Late and sustained intraocular pressure elevation related to intravitreal anti-VEGF injections: Cases requiring filtering surgery (French translation of the article)

Doi : 10.1016/j.jfo.2018.03.014 
I. Leleu , B. Penaud, E. Blumen-Ohana, T. Rodallec, R. Adam, O. Laplace, J. Akesbi, J.-P. Nordmann
 Centre hospitalier national d’ophtalmologie des 15-20, 28, rue de Charenton, 75012 Paris, France 

Auteur correspondant. 10, rue de roi de Sicile, 75004 Paris, France.10, rue de roi de SicileParis75004France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Nous rapportons des cas d’hypertonie intraoculaire (HTO) retardée liée aux injections intra-vitréennes (IVT) répétées d’anti-VEGF ayant nécessité une chirurgie filtrante. Deux cas sur trois étaient des HTO sévère et résistante au traitement médical maximal, secondaire à des IVT unilatérales, ayant abouti à une chirurgie filtrante en urgence. L’atteinte du nerf optique était sévère dans les trois cas rapportés. Ces IVT ont été prescrites dans le cadre d’une DMLA exsudative et les patients ne présentaient ni glaucome ni hypertonie avant le début du traitement. L’hypertonie liée aux IVT de corticoïdes est un effet secondaire bien connu, ainsi que l’hypertonie immédiate et transitoire liée aux IVT d’anti-VEGF. L’hypertonie intraoculaire retardée après IVT d’anti-VEGF répétées — entité décrite il y a une dizaine d’années — est souvent sous-estimée. Son incidence de survenue est estimée entre 2,1 et 13 % selon les études et augmente avec le nombre d’IVT (effet cumulatif). Le processus physiopathologique est de plus en plus compris et plusieurs facteurs de risque de survenue de cette hypertonie chronique ont été identifiés. Le plus souvent, il s’agit d’HTO modérées pour lesquelles une monothérapie locale est suffisante mais il est parfois nécessaire d’avoir recours à une bi-, tri- ou quadrithérapie locale, voire d’une trabéculoplastie sélective laser (SLT). En revanche, le recours à la chirurgie filtrante apparaît relativement rare. Notre série illustre un phénomène peu décrit : l’aggravation soudaine et sévère d’HTO retardée aux anti-VEGF, par un effet de « trop plein », nécessitant une chirurgie filtrante en urgence.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

We report cases of delayed, sustained elevated intraocular pressure (IOP) associated with repeated intravitreal anti-VEGF injections (IVI), which ultimately resulted in the need for filtering surgery. Two of the three cases demonstrated severe IOP elevation despite maximal medical treatment following unilateral IVI and required urgent filtering surgery. Optic nerve involvement was severe in all three cases. These intravitreal injections were performed for exudative age-related macular degeneration (AMD), and the patients did not show any sign of glaucoma or ocular hypertension prior to the initiation of treatment. Elevated IOP secondary to intravitreal steroids is a well-known side effect, as is immediate transient IOP elevation associated with anti-VEGF injection. Late, sustained IOP elevation after repeated injections of anti-VEGF, described approximately ten years ago, is often underestimated. Its incidence is estimated between 2.1% and 13% according to studies and increases with the number of IVI (cumulative effect). The pathophysiologic process is becoming increasingly understood, and several risk factors for this chronic IOP elevation have been identified. Most often, it is a moderate IOP elevation for which topical monotherapy is sufficient, or sometimes two, three or four medications or even selective laser trabeculoplasty (SLT). However, filtering surgery may rarely be required. Our findings illustrate a little-described phenomenon: a sudden, severe, late IOP elevation in response to anti-VEGF by an “overflow” effect, requiring urgent filtering surgery.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Anti-VEGF, Injection intra-vitréenne (IVT), Hypertonie intraoculaire (HTO), Glaucome, Chirurgie filtrante, Sclérectomie profonde non perforante

Keywords : Anti-VEGF, Intravitreal injection, Elevated intraocular pressure, Glaucoma, Filtering surgery, Non-penetrating deep sclerectomy


Plan


 Version française de l’article qui a été précédemment publié en anglais dans ce journal sous la référence : Leleu I, Penaud B, Blumen-Ohana E, Rodallec T, Adam R, Laplace O, et al. Late intraocular pressure elevation related to intravitreal anti-VEGF injections: Cases requiring filtering surgery. J Fr Ophtalmol. 2018: j.jfo.2018.07.002.
 French version of the article that has been previously published in English language in this journal under the reference: Leleu I, Penaud B, Blumen-Ohana E, Rodallec T, Adam R, Laplace O, et al. Late intraocular pressure elevation related to intravitreal anti-VEGF injections: Cases requiring filtering surgery. J Fr Ophtalmol. 2018: j.jfo.2018.07.002.


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 9

P. 789-801 - novembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial board
| Article suivant Article suivant
  • Comparison of corneal biomechanical properties of patients with dry eye secondary to Sjögren's syndrome and healthy subjects
  • L. Borrego-Sanz, F. Sáenz-Francés San Baldomero, D. Díaz Valle, E. Santos Bueso, R. Sánchez Jean, J.M. Martínez de la Casa, J.M. Benítez del Castillo, J. García Feijóo, L. Rodríguez Rodríguez

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.