Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Ophtalmopathie associée aux maladies thyroïdiennes - 23/11/18

[10-003-A-50]  - Doi : 10.1016/S1155-1941(18)83552-1 
L. Du Pasquier-Fediaevsky a, , M. Tazartès b, M. Berche c, A. Abanou d, L. Leenhardt e
a Service de médecine interne (Docteur Héron), Centre hospitalier national d'ophtalmologie des Quinze-Vingts, 28, rue de Charenton, 75012 Paris, France 
b Service d'ophtalmologie (Professeur Nordmann), Centre hospitalier national d'ophtalmologie des Quinze-Vingts, 28, rue de Charenton, 75012 Paris, France 
c Service d'ophtalmologie (Professeur Sahel), Centre hospitalier national d'ophtalmologie des Quinze-Vingts, 28, rue de Charenton, 75012 Paris, France 
d Service de neuro-imagerie et radiologie, Centre hospitalier national d'ophtalmologie des Quinze-Vingts, 28, rue de Charenton, 75012 Paris, France 
e Unité fonctionnelle thyroïde et tumeurs endocrines, Institut d'endocrinologie E3M, CHU Paris-Groupe hospitalier La Pitié Salpêtrière-Charles-Foix-Hôpital Pitié-Salpêtrière, 47-83, boulevard de l'Hôpital, 75013 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 10
Vidéos 0
Autres 6

Résumé

L'orbitopathie basedowienne, ou dysthyroïdienne, est une atteinte auto-immune des tissus orbitaires, le plus souvent liée à une maladie de Basedow. Elle entraîne une atteinte ophtalmologique polymorphe et complexe, pouvant associer une rétraction de la paupière supérieure, une exophtalmie, un chémosis, un œdème des tissus périorbitaires, une altération de la motilité oculaire. Les formes les plus graves sont susceptibles d'entraîner une perte fonctionnelle de l'œil par atteinte du nerf optique ou par ulcère cornéen. Le rôle délétère du tabac doit être souligné. Une fois le diagnostic évoqué et confirmé cliniquement, la conduite à tenir dépend du stade d'activité et de la sévérité de l'atteinte. Un avis spécialisé s'avère souvent nécessaire. Une approche multidisciplinaire avec évaluations ophtalmologique et endocrinologique conjointes permet en effet d'optimiser la prise en charge de l'orbitopathie dysthyroïdienne. Dans les formes modérées à sévères, la prise en charge thérapeutique médicale ou chirurgicale dépend du degré d'activité et de la gravité de l'atteinte, alors que pour les formes mineures la prévention de l'aggravation des lésions associée à une surveillance est en général suffisante. Les formes les plus sévères nécessitent une prise en charge ophtalmologique urgente. Les atteintes actives répondent à la corticothérapie, avec une supériorité démontrée de l'administration par bolus intraveineux sur la voie orale. La radiothérapie orbitaire a également une efficacité sur l'inflammation. Le recours aux immunothérapies se développe. Au stade séquellaire, une chirurgie de réhabilitation peut être réalisée selon un calendrier bien précis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Orbitopathie dysthyroïdienne, Ophtalmopathie basedowienne, Maladie de Basedow, Exophtalmie


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Traitement des hyperthyroïdies
  • F. Borson-Chazot, C. Bournaud, J. Abeillon-du-Payrat
| Article suivant Article suivant
  • Troubles cardiovasculaires d'origine thyroïdienne
  • B. Goichot, S. Vinzio

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.