Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Présentations rares d’hémangiomes infantiles : 4 cas - 03/12/18

Rare presentations of infantile hemangiomas: 4 cases

Doi : 10.1016/j.annder.2018.07.026 
V. Babic a, , A. Schoeffler b, S. Moawad a, L. Mainard c, J.-L. Schmutz a, A.-C. Bursztejn a
a Service de dermatologie, centre hospitalier régional et universitaire de Nancy, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
b Service de dermatologie, centre hospitalier régional Bel-Air, 57100 Thionville, France 
c Service de radiologie pédiatrique, centre hospitalier régional et universitaire de Nancy, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy, France 

Auteur correspondant. Centre hospitalier universitaire de Nancy, 5, rue du Morvan, 54500 Vandoeuvre-les-Nancy, France.Centre hospitalier universitaire de Nancy5, rue du MorvanVandoeuvre-les-Nancy54500France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’hémangiome infantile (HI) est une tumeur vasculaire fréquente et bénigne de l’enfant. Dans la majorité des cas, son diagnostic est clinique. L’examen complémentaire de première intention est l’échographie-doppler quand il existe un doute diagnostique. Nous rapportons quatre cas d’hémangiomes infantiles dont la présentation atypique était responsable d’un retard diagnostique et pour lesquels l’imagerie n’a pas été contributive.

Observations

Un enfant avait des papules et des nodules violacés congénitaux sur le dos du pied, le second une ulcération inaugurale du siège et les deux derniers des télangiectasies isolées ou surmontant une tache érythémateuse. Dans deux cas, l’échographie ne mettait en évidence aucune lésion vasculaire et dans les deux autres cas, l’absence d’hyperhémie ne permettait pas de conclure au diagnostic d’HI. Chez un patient, le diagnostic a été établi par biopsie cutanée, et chez les trois autres, par l’évolution clinique.

Discussion

Nous rapportons quatre formes rares d’hémangiomes infantiles responsables d’une errance diagnostique initiale. Le caractère atypique de certains HI oriente le clinicien et le radiologue vers d’autres lésions, qui n’ont parfois aucun contingent vasculaire. Il est important pour le dermatologue de connaître ces formes rares d’HI afin de raccourcir le délai diagnostique et de permettre une prise en charge précoce et adaptée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Infantile hemangioma (IH) is a common benign vascular tumor in children. In most cases, diagnosis is based entirely on clinical examination. When the diagnosis is uncertain, the first-line complementary examination is Doppler ultrasound. We report 4 cases of atypical infantile hemangiomas with delayed diagnosis and non-contributory imaging.

Patients and methods

One child had congenital purple papules and nodules on the back of the foot, the second had inaugural ulceration of the buttocks, and the last two presented telangiectasia, either isolated or on an erythematous macula. In two cases, ultrasound showed no vascular lesions, and in the other two cases, the absence of hyperemia did not allow a diagnosis of IH to be made. For one patient, diagnosis was made on the basis of cutaneous biopsy, and for the other three, on the basis of clinical course.

Discussion

We report 4 rare forms of infantile hemangioma resulting in initial diagnostic error. The atypical nature of some IHs may direct the clinician and the radiologist toward other diagnoses that in some cases have no vascular contingent. It is important for the dermatologist to be aware of these rare forms of IH in order to reduce the time to diagnosis and allow early initiation of appropriate management.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hémangiomes infantiles, Tumeurs vasculaires, Échographie

Keywords : Infantile hemangioma, Vascular tumor, Ultrasonography


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 145 - N° 12

P. 749-755 - décembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Macules hypochromiques ou achromiques multiples de l’enfant et risque de sclérose tubéreuse de Bourneville
  • M. Battini, E. Casassa, A. Maza, I. Dreyfus, J. Mazereeuw-Hautier
| Article suivant Article suivant
  • Histiocytome fibreux angiomatoïde de la gouttière du pouls radial
  • L. Jelti, M. Alorini, C. Boivin, P. Courville, X. Balguerie, A. Bonmarchand, E. Angot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.