Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cancer de l’estomac métastatique : les essais cliniques en Asie et en Occident - 04/12/18

Metastatic stomach cancer: Clinical trials in Asia and in Occident

Doi : 10.1016/j.bulcan.2018.07.012 
Quang-Loc Bui 1, Daniele Grazziotin-Soares 1, Rodrigue E. Hasiniatsy 1, Hong-Son Trinh 2, Sandrine Richard 1, Jean-Pierre Lotz 1, 3, Joseph Gligorov 1, 3, Ahmed Khalil 1,
1 Public Assistance–Paris Hospitals, AP–HP, Alliance pour la recherche en cancérologie (APREC), department of medical oncology, hospital Tenon, 4 rue de la Chine, 75020 Paris, France 
2 Viet Duc Hospital, department of medical oncology, Hanoi, Viet Nam 
3 Sorbonne universities, university Pierre et Marie Curie, IUC-UPMC University Paris 06, 4, place Jussieu, 75005 Paris, France 

Ahmed Khalil, Public Assistance–Paris Hospitals, AP–HP, Alliance pour la recherche en cancérologie (APREC), department of medical oncology, hospital Tenon, 4, rue de la Chine, 75020 Paris, France.Public Assistance–Paris Hospitals, AP–HP, Alliance pour la recherche en cancérologie (APREC), department of medical oncology, hospital Tenon4, rue de la ChineParis75020France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Bien que la chimiothérapie cytotoxique soit la principale option thérapeutique dans le traitement du cancer gastrique en situation métastatique, des agents moléculaires ciblés ont été récemment introduits pour tenter d’améliorer les résultats de survie globale qui, en moyenne, ne dépassent pas 1 an. Le trastuzumab et le ramucirumab, anticorps dirigés, respectivement, contre HER2 et VEGFR2 peuvent ainsi représenter un intérêt pour certains patients. Les résultats de diverses études cliniques montrent que les patients asiatiques ont des survies globales supérieures aux patients caucasiens. Les différences existantes entre les populations et notamment l’existence de polymorphismes capables d’influencer la biodisponibilité du fluorouracil ont été suggérées comme de possibles explications. L’histologie, les procédures chirurgicales, l’administration d’une thérapie néoadjuvante en Occident ainsi que les programmes de dépistage en Asie constituent d’autres facteurs susceptibles d’influer sur la survie des patients. Cependant, aucun de ces différents éléments ne peut expliquer seul ce phénomène. L’objectif de cet article est de présenter les principaux protocoles utilisés en pratique clinique, les perspectives de traitement du cancer gastrique métastatique et les particularités observées chez les patients asiatiques et caucasiens.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Although cytotoxic chemotherapy is the main therapeutic option to treat gastric cancer in the metastatic setting, molecular targeted agents have recently been introduced in an effort to improve survival outcomes which in average do not exceed 1 year. Trastuzumab and ramucirumab, antibodies directed against HER2 and VEGFR2, respectively, may provide clinical benefit for some patients. Results of clinical studies show that Asian patients have increased survival compared to Caucasian patients. Differences between populations, and in particular the presence of polymorphisms capable of influencing the availability of fluorouracil, have been suggested as possible explanations. Other factors including histology, surgical procedures, administration of neoadjuvant chemotherapy in Western countries and screening programs in Asia have also been suggested. However, none of these elements can fully explain this phenomenon. The aim of this article is to present the main protocols used in clinical practice, the perspectives of metastatic gastric cancer treatment and the particularities observed in Asian and Caucasian patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer de l’estomac, Ethnies, Patients asiatiques, Chimiothérapie, Thérapie ciblée

Keywords : Gastric cancer, Ethnic group, Asian patients, Chemotherapy, Targeted therapy


Plan


© 2018  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 105 - N° 10

P. 932-943 - octobre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Precision medicine and bladder cancer heterogeneity
  • Guofeng Ma, Xuecheng Yang, Ye Liang, Liping Wang, Dan Li, Yuanbin Chen, Zhijuan Liang, Yonghua Wang, Haitao Niu
| Article suivant Article suivant
  • Défaut de réparation de l’ADN : nouvelle piste thérapeutique pour le cancer de prostate métastatique
  • Yohann Loriot, Guillaume Meynard, Elodie Klajer, Clément Bolognini, Noémie Gassian, Antoine Thiery-Vuillemin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.