Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Pathologies congénitales en ophtalmologie - 04/12/18

[4-120-F-10]  - Doi : 10.1016/S1637-5017(18)61660-6 
V. Promelle a, b, , B. Demeer c, S. Milazzo a, b
a Service d'ophtalmologie, Centre EVICR.net APOCHU 86, Centre hospitalier universitaire Amiens-Picardie, rue René-Laennec, Salouël, 80054 Amiens cedex 1, France 
b Université de Picardie-Jules-Verne, chemin du Thil, 80025 Amiens cedex 1, France 
c Service de génétique, Centre de référence maladies rares, Centre hospitalier universitaire Amiens-Picardie, rue René-Laennec, Salouël, 80054 Amiens cedex 1, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mercredi 05 décembre 2018

Résumé

Les pathologies congénitales en ophtalmologie peuvent concerner l'ensemble du globe avec les anomalies du développement oculaire comme les anophtalmies-microphtalmies ou les colobomes, ou chacun des segments de l'œil et/ou des annexes oculaires : anomalies palpébrales (ptosis congénital), orbitaires (tumeurs congénitales orbitaires), des voies lacrymales (dacryocystocèle, obstruction du canal lacrymonasal). Le segment antérieur est fréquemment atteint, que ce soit par une dystrophie héréditaire de la cornée, une dysgénésie du segment antérieur (anomalie de Peters, de Rieger, aniridie, sclérocornée), une cataracte congénitale, un déplacement congénital du cristallin, un glaucome congénital primitif ou secondaire. Le segment postérieur peut être le siège d'atteintes rétiniennes infectieuses (toxoplasmose, rubéole) ou de dystrophies rétiniennes héréditaires telles que l'amaurose congénitale de Leber, l'achromatopsie congénitale, l'héméralopie congénitale, ou de pathologies comme l'albinisme. Les anomalies les plus fréquentes de la papille et du nerf optique sont l'hypoplasie du nerf optique et la papille en morning glory. Enfin les pathologies oculomotrices congénitales sont représentées par les nystagmus, les formes de strabismes précoces, les paralysies oculomotrices congénitales, les syndromes dysinnervationnels comme le syndrome de Stilling-Duane ou le syndrome de Brown. Toutes ces pathologies peuvent être isolées ou associées entre elles et/ou à des anomalies extraoculaires, syndromiques ou non. Elles ne se manifestent pas toujours en période néonatale. Leur retentissement fonctionnel et leur sévérité sont très variables, mais peuvent aboutir à une situation de handicap visuel. Dans ces cas sévères, un diagnostic précoce est souhaitable pour mettre en place un suivi et une prise en charge pluridisciplinaire et sociale lorsqu'elle est nécessaire.


Mots-clés : Malformation oculaire, Diagnostic malformation oculaire, Amblyopie organique, Malvoyance


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.