Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intracranial haemorrhage in infective endocarditis - 06/12/18

Hémorragie intracrânienne dans l’endocardite infectieuse

Doi : 10.1016/j.acvd.2018.03.009 
Erwan Salaun a, , Anissa Touil a, Sandrine Hubert a, b, Jean-Paul Casalta a, b, Frédérique Gouriet a, b, Emmanuelle Robinet-Borgomano c, Emilie Doche c, Nadia Laksiri c, Caroline Rey c, Cécile Lavoute a, Sébastien Renard a, Hervé Brunel d, Anne-Claire Casalta a, Julie Pradier a, Jean-François Avierinos a, Hubert Lepidi a, b, Laurence Camoin-Jau b, e, Alberto Riberi a, b, Didier Raoult b, Gilbert Habib a, b
a Cardiology Department, la Timone Hospital, AP–HM, boulevard Jean-Moulin, 13005 Marseille, France 
b MEPHI, IRD, IHU-Méditerranée Infection, Aix Marseille University, AP–HM, 13005 Marseille, France 
c Neurology Department, la Timone Hospital, AP–HM, 13005 Marseille, France 
d Radiology Department, la Timone Hospital, AP–HM, 13005 Marseille, France 
e Department of Hematology, Aix Marseille University, la Timone Hospital, AP–HM, 13005 Marseille, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Although intracranial cerebral haemorrhage (ICH) complicating infective endocarditis (IE) is a critical clinical issue, its characteristics, impact, and prognosis remain poorly known.

Aims

To assess the incidence, mechanisms, risk factors and prognosis of ICH complicating left-sided IE.

Methods

In this single-centre study, 963 patients with possible or definite left-sided IE were included from January 2000 to December 2015.

Results

Sixty-eight (7%) patients had an ICH (mean age 57±13 years; 75% male). ICH was classified into three groups according to mechanism: ruptured mycotic aneurysm (n=22; 32%); haemorrhage after ischaemic stroke (n=27; 40%); and undetermined aetiology (n=19; 28%). Five variables were independently associated with ICH: platelet count<150×109/L (odds ratio [OR] 2.3, 95% confidence interval [CI] 1.01–5.4; P=0.049); severe valve regurgitation (OR 3.2, 95% CI 1.3–7.6; P=0.008); ischaemic stroke (OR 4.2, 95% CI 1.9–9.4; P<0.001); other symptomatic systemic embolism (OR 14.1, 95% CI 5.1–38.9; P<0.001); and presence of mycotic aneurysm (OR 100.2, 95% CI 29.2–343.7; P<0.001). Overall, 237 (24.6%) patients died within 2.3 (0.7–10.4) months of follow-up. ICH was not associated with increased mortality (P not significant). However, the 1-year mortality rate differed according to ICH mechanism: 14%, 15% and 45% in patients with ruptured mycotic aneurysm, haemorrhage after ischaemic stroke and undetermined aetiology, respectively (P=0.03). In patients with an ICH, mortality was higher in non-operated versus operated patients when cardiac surgery was indicated (P=0.005). No operated patient had neurological deterioration.

Conclusions

ICH is a common complication of left-sided IE. The impact on prognosis is dependent on mechanism (haemorrhage of undetermined aetiology). We observed a higher mortality rate in patients who had conservative treatment when cardiac surgery was indicated compared with in those who underwent cardiac surgery.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

Les hémorragies intracrâniennes (HIC) compliquant les endocarditis infectieuses (EI) sont une situation clinique cruciale, cependant leurs caractéristiques, impacts, et pronostic restent mal connus.

Objectifs

Analyser l’incidence, les mécanismes, les facteurs de risque, et le pronostic des HIC compliquant les EI.

Méthodes

Cette étude monocentrique a inclus 963 patients avec une EI du cœur gauche possible ou certaine entre janvier 2000 et décembre 2015.

Résultats

Soixante-huit (7 %) présentaient une HIC (âge moyen de 57±13 ans et 75 % d’hommes). L’HIC était classée selon trois mécanismes : rupture d’anévrysme mycotique (n=22, 32 %) patients, hémorragie secondaire à un accident ischémique cérébral (n=27, 40 %), étiologie non déterminée (n=19, 28 %). Cinq paramètres étaient associés à l’HIC : thrombopénie (OR 2,3, IC 95 % 1,01–5,4 ; p=0,049), fuite sévère valvulaire (OR 3,2, IC 95 % 1,3–7,6 ; p=0,008), accident ischémique cérébral (OR 4,2, IC 95 % 1,9-9,4 ; p<0,001), autre embolie systémique symptomatique (OR 14,1, IC 95 % 5,1–38,9 ; p<0,001), et la présence d’un anévrysme mycotique (OR 100,2, IC 95 % 29,2–343,7 ; p<0,001). La présence d’une HIC n’était pas associée à une surmortalité (p=NS). Cependant, le taux de décès à un an était différent selon le mécanisme : 14 %, 15 % et 45 % respectivement en cas de rupture d’anévrysme mycotique, hémorragie secondaire à un accident ischémique cérébral, et d’étiologie indéterminée (p=0,03). Chez les patients présentant une HIC, la mortalité était plus élevée avec un traitement conservateur malgré l’indication de chirurgie cardiaque par rapport à ceux qui en bénéficiaient (p=0,005). Aucune détérioration neurologique n’est survenue chez les patients ayant bénéficiés d’une chirurgie cardiaque.

Conclusions

L’HIC représente une complication commune aux EI. L’impact pronostique est dépendant du mécanisme de l’HIC (étiologie indéterminée). Nous observons une surmortalité en cas de traitement conservateur lorsqu’il existe une indication chirurgicale cardiaque.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Infective endocarditis, Intracranial haemorrhage, Mycotic aneurysm, Neurological complication, Cerebral bleeding

Mots clés : Endocardite infectieuse, Hémorragie intracrânienne, Anévrysme mycotique, Complication neurologique, Saignement cérébral

Abbreviations : ICH, IE, TOE, TTE


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 111 - N° 12

P. 712-721 - décembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Evaluation of left ventricular filling pressure: Updated recommendations lack new evidence and have severe interpretation issues
  • Eric Abergel, Stéphane Lafitte, Nicolas Mansencal
| Article suivant Article suivant
  • Toward the integration of global longitudinal strain analysis in the assessment of neonatal aortic coarctation? A preliminary study
  • Pierre-Emmanuel Séguéla, Julie Thomas-Chabaneix, Zakaria Jalal, François Roubertie, Léa Faydi, Jean-Baptiste Mouton, Eric Dumas-de-la-Roque, Olivier Tandonnet, Xavier Pillois, Jean-Benoit Thambo, Xavier Iriart

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.