Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prévalence de la douleur en radiothérapie et amélioration de sa prise en charge - 12/12/18

Prevalence of pain in radiotherapy and improvement of its management

Doi : 10.1016/j.bulcan.2018.08.011 
Raphaëlle Dantigny 1, , Arnaud Tanty 2, Philippe Fourneret 1, Nicolas Genin 3, Béatrice Bayet-Papin 3, Mireille Mousseau 4, Ngoc-Hanh Hau Desbat 1
1 Centre hospitalier Métropole Savoie, service de radiothérapie, place Lucien-Biset, 73000 Chambéry, France 
2 Centre hospitalier Métropole Savoie, service de pharmacie hospitalière, unité de reconstruction centralisée des cytotoxiques (URCC), place Lucien-Biset, 73000 Chambéry, France 
3 Centre hospitalier Métropole Savoie, unité douleur soins palliatifs (UDSP), place Lucien-Biset, 73000 Chambéry, France 
4 Centre hospitalier universitaire (CHU) de Grenoble, service d’oncologie médicale, avenue Maquis-du-Grésivaudan, 38700 La Tronche, France 

Raphaëlle Dantigny, Centre hospitalier Métropole Savoie, service de radiothérapie, place Lucien-Biset, 73000 Chambéry, France.Centre hospitalier Métropole Savoie, service de radiothérapieplace Lucien-BisetChambéry73000France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif de l’étude

Étude de prévalence de la douleur, de ses caractéristiques et de sa prise en charge dans un service de radiothérapie d’un centre hospitalier général français. Rechercher des stratégies d’amélioration des pratiques afin de mieux dépister et traiter les patients douloureux.

Méthodes

En partenariat avec l’équipe spécialisée en douleur, réalisation d’une enquête transversale sur la douleur via un questionnaire standardisé. Le recueil a été réalisé sur 2 jours auprès de tous les patients traités dans le service.

Résultats

Parmi les 91 patients interrogés, 63,7 % avaient une douleur dans la vie quotidienne. Il s’agissait respectivement de 100 %, 85,7 % et 83,3 % des patients traités sur l’encéphale, pour des métastases osseuses et pour un cancer ORL. Seuls 7,7 % des patients avaient une douleur lors des séances. Parmi les patients douloureux, 70,7 % avaient un traitement antalgique et 68,2 % le considéraient comme suffisamment efficace. Si 51,6 % des patients connaissaient l’existence d’une consultation spécialisée douleur à l’hôpital, cette dernière n’a été proposée qu’à 5,5 % des patients. Elle offre des soins non médicamenteux.

Conclusions

Cette étude confirme l’importance, la sous-évaluation et la prise en charge insuffisante de la douleur en service de radiothérapie. Nous proposons de dépister les patients les plus à risques, par l’utilisation d’un questionnaire standardisé et un recours aux équipes spécialisées en cas de besoin. Une manipulatrice en électroradiologie pourrait tenir un rôle de référente douleur. La prise en charge de la douleur reste un travail d’équipe, en lien avec les unités spécialisées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

To assess pain prevalence, its features and its management in a radiotherapy department of a French public general hospital. To highlight strategies to improve pain screening and treatment.

Methods

Designed in conjunction with pain management specialists, a cross-sectional study on pain was carried out. All patients treated in the department being interviewed with a standardised questionnaire during 2 days.

Results

Among 91 patients, 63.7% reported pain in daily life. They respectively represented 100%, 85.7% and 83.3% all of the patients treated for brain tumours, for bone metastasis and for head and neck cancers. Only 7.7% of patients reported pain during radiotherapy sessions. Among patients reporting pain, 70.7% received pain relief treatment and 60.8% of them thought this was adequate. While 51.6% of patients knew there was a specialist pain unit in the hospital, only 5.5% were offered a consultation with it. This unit provides non-pharmacological pain management techniques.

Conclusions

This study confirms the importance, the underestimation and undertreatment, of pain management in radiotherapy departments. We recommend using a standardised questionnaire to identify patients at highest risk of pain, and the use of specialised pain relief teams when needed. A radiation therapist could act as a referrer to the pain relief team. Pain management remains teamwork, with links to specialised units.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Douleur cancéreuse, Radiothérapie, Mesure de la douleur, Traitement de la douleur, Évaluation des pratiques professionnelles

Keywords : Cancer pain, Radiotherapy, Pain measurement, Pain management, Assessment of professional practices


Plan


© 2018  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 105 - N° 12

P. 1183-1192 - décembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Soins podologiques intégrés chez les patients atteints de cancer de prostate traités par docétaxel : faisabilité et résultats
  • Hedi Chabanol, Olivier Huillard, Lucie Prin, Clémentine Villeminey, Aurélie Rondeau, Pascaline Boudou-Rouquette, Florence Astorg, Beatrice Musenghesi, Catherine Du Mortier, Jerome Alexandre, Francois Goldwasser
| Article suivant Article suivant
  • PTBP1 promotes tumorigenesis by regulating apoptosis and cell cycle in colon cancer
  • Xiaona Li, Fei Han, Wenbin Liu, Xiaoyan Shi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.