Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Toxicité des inhibiteurs de points de contrôle immunitaires - 12/12/18

Toxicity of immune checkpoints inhibitors

Doi : 10.1016/j.rmr.2017.08.006 
M. Delaunay a, P. Caron b, V. Sibaud c, C. Godillot c, S. Collot d, J. Milia a, G. Prévot a, J. Mazières a,
a Service de pneumologie, hôpital Larrey, centre hospitalier universitaire, université Paul-Sabatier, 31059 Toulouse, France 
b Service d’endocrinologie, hôpital Larrey, centre hospitalier universitaire, université Paul-Sabatier, 31059 Toulouse, France 
c Service d’oncodermatologie, institut Claudius-Regaud, institut universitaire du cancer, Toulouse Oncopole, 31100 Toulouse, France 
d Service de radiologie, hôpital Rangueil, centre hospitalier universitaire, 31059 Toulouse, France 

Auteur correspondant. Thoracic Oncology Unit, Respiratory Disease Department, hôpital Larrey, CHU Toulouse, chemin de Pouvourville, 31059 Toulouse cedex, France.Thoracic Oncology Unit, Respiratory Disease Department, hôpital Larrey, CHU Toulousechemin de PouvourvilleToulouse cedex31059France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 11
Iconographies 6
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’immunothérapie anti-tumorale est actuellement à l’origine d’une modification profonde des concepts thérapeutiques en oncologie, en particulier depuis l’arrivée des inhibiteurs de points de contrôle immunitaires (ICI). En plus de leur profil d’efficacité, ces ICI génèrent également des effets indésirables. Avec l’utilisation croissante des ICI pour un large type de tumeurs, la connaissance de ces nouveaux effets indésirables est essentielle pour assurer un diagnostic rapide et la gestion de ces effets indésirables potentiellement sévères.

État de l’art

Les protéines CTLA4 et PD-1 sont deux récepteurs co-inhibiteurs qui sont exprimés sur des lymphocytes T activés. Les ICI sont en train de devenir un nouveau standard en oncologie. Le blocage des points de contrôle immunitaires peut induire des effets indésirables, appelés événements indésirables liés au système immunitaire (irAE), pouvant avoir des similitudes avec les atteintes d’organe observées dans les maladies dysimmunitaires. Bien que les irAE sévères demeurent rares, ils peuvent devenir mortels s’ils ne sont pas diagnostiqués et traités de manière appropriée.

Perspectives et conclusion

D’autres études sont nécessaires pour mieux comprendre les caractéristiques cliniques et la chronologie de ces effets indésirables et pour clarifier leur mécanisme physiopathologique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Anti-tumoral immunotherapy is currently the basis of a profound modification of therapeutic concepts in oncology, in particular since the arrival of immune checkpoint inhibitors (ICI). In addition to their efficacy profile, these immune-targeted agents also generate adverse events. With the increasing use of ICI for a growing number of tumor types, awareness of immunotherapy-related adverse events is essential to ensure prompt diagnosis and effective management of these potentially serious adverse events.

Background

Cytotoxic T-lymphocyte antigen 4 (CTLA4) and programmed cell death protein 1 (PD1) are two co-inhibitory receptors that are expressed on activated T cells against which therapeutic blocking antibodies have reached routine clinical use. Immune checkpoint blockade can induce inflammatory adverse effects, termed immune-related adverse events (irAEs), which resemble autoimmune disease. Though severe irAEs remain rare, they can be fatal if not diagnosed and treated in an appropriate manner.

Outlook and conclusion

Additional studies are needed to better understand the clinical characteristics and chronology of these adverse effects and to clarify their pathophysiological mechanisms.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Toxicité, Inhibiteurs de points de contrôle immunitaires, Immunothérapie, Anti-PD-1/PD-L1, Anti-CTLA-4

Keywords : Toxicity, Immune checkpoint inhibitors, Immunotherapy, PD-1/PD-L1 inhibitors, CTLA-4 inhibitors


Plan


© 2018  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 10

P. 1028-1038 - décembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les nouvelles équations de référence du Global Lung Function Initiative (GLI) pour les explorations fonctionnelles respiratoires
  • A. Guillien, Th. Soumagne, J. Regnard, B. Degano, Groupe Fonction de la SPLF
| Article suivant Article suivant
  • Alcool et poumon : des liaisons dangereuses
  • Ph. Arvers

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.