Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Cancers de la jonction œsogastrique - 12/12/18

[9-027-A-20]  - Doi : 10.1016/S1155-1968(18)77892-9 
D. Collet  : Professeur de chirurgie digestive, chirurgien des Hôpitaux de Bordeaux, C. Gronnier : Maître de conférences des Universités, chirurgien des Hôpitaux de Bordeaux
 Service de chirurgie digestive, CHU de Bordeaux, Avenue de Magellan, 33604 Pessac cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 14
Iconographies 9
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les cancers de la jonction œsogastrique (JOG) restent une cause importante de mortalité par cancer. Leur incidence est en augmentation depuis plus de 20 ans. Les principaux facteurs de risque sont l'obésité androïde et l'endo-brachy-œsophage résultant d'un cancer gastro-œsophagien. La classification de Siewert permet de définir trois types selon la localisation du centre de la tumeur par rapport à la JOG, ce qui impacte directement le type d'intervention nécessaire. Le bilan préthérapeutique permet d'établir le stade cTNM selon la huitième version de la classification actuellement en vigueur, et de préciser au mieux la localisation tumorale. Il comprend de façon standard une tomodensitométrie thoraco-abomino-pelvienne, une échoendoscopie et une tomographie par émission de positons-scanner (TEP-scan). Ce bilan peut être complété en fonction des résultats par une cœlioscopie exploratrice, ou une imagerie par résonance magnétique hépatique. L'état nutritionnel doit être évalué et éventuellement corrigé avant la mise en traitement. Le bilan préopératoire permet d'évaluer l'état physiologique, notamment cardiorespiratoire, en vue d'une intervention majeure pour laquelle l'âge n'est pas en soi une contre-indication. Le traitement chirurgical est actuellement le seul moyen d'obtenir une guérison de la maladie. Les principales options sont une œsophagectomie par voie transhiatale ou transthoracique, ou une œsogastrectomie totale. La chirurgie mini-invasive est recommandée ; elle s'inscrit dans le cadre d'un protocole de réhabilitation améliorée. Un traitement néoadjuvant est recommandé en cas de tumeur T2 NX ou TXN+. Il peut s'agir d'une chimiothérapie périopératoire selon le protocole FLOT, ou d'une radiochimiothérapie préopératoire. Il n'existe pas actuellement d'argument formel en faveur de l'une ou l'autre modalité. La mise en place d'une endoprothèse œsophagienne durant le traitement néoadjuvant est décommandée. Une réévaluation clinique et morphologique trois semaines après le traitement néoadjuvant est nécessaire pour confirmer l'indication chirurgicale. Les formes métastatiques relèvent d'un traitement palliatif pouvant combiner une chimiothérapie, une radiothérapie ou la mise en place d'une endoprothèse œsophagienne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Cancer, Œsophage, Estomac, Jonction œsogastrique, Chimiothérapie, Radiothérapie, Chirurgie


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Tumeurs stromales gastro-intestinales (GIST)
  • É. Scaglia, J.-F. Jazeron, M.-D. Diebold, O. Bouché
| Article suivant Article suivant
  • Pathologies gastriques rares (bézoard, volvulus, duplication, diverticule, rupture)
  • A. Balian, K. Lamouri, A. Lebrun, C. Voican, M. Njike-Nguefang

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.