S'abonner

Sexualité de la femme schizophrène en Tunisie : étude cas–témoins - 19/12/18

Sexuality of schizophrenic women in Tunisia: Case-control study

Doi : 10.1016/j.sexol.2017.12.003 
N. Halouani , S. Ellouze , J. Aloulou , F. Charfeddine , L. Aribi , O. Amami
 Service de psychiatrie B, CHU Hédi-Chaker, Sfax, Tunisie 

Auteur correspondant. BP 70, bureau de poste Chihia, route de Téniour Km 6.5, 3041, Sfax, Tunisie.BP 70, bureau de poste Chihia, route de Téniour Km 6.5, 3041, Sfax, Tunisie.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

En dépit de ses répercussions négatives sur la qualité de vie des patientes et leur adhésion au traitement, la sexualité de la femme schizophrène a longtemps été exclue de la réflexion clinique. L’objectif de cette étude était d’évaluer la prévalence des différentes dysfonctions sexuelles chez la femme schizophrène en Tunisie, en comparaison à un groupe témoin de femmes indemnes de pathologies psychiatriques et de déterminer les liens que peuvent avoir ces dysfonctions sexuelles avec la sévérité clinique de la schizophrénie. Nous avons mené une étude de type cas–témoins. L’évaluation de la sévérité clinique de la schizophrénie a été effectuée par l’échelle PANSS, celle de la sexualité par l’échelle FSFI. Toutes les patientes étudiées ont signalé que leurs médecins n’ont jamais abordé le sujet de la sexualité et ne les ont pas informées de l’éventualité de survenue d’effets indésirables d’ordre sexuel secondaires au traitement antipsychotique. Pourtant, la prévalence de dysfonctions sexuelles féminines dans notre série était de 81,3 %. Le désir sexuel était la dimension la plus fréquemment dysfonctionnelle dans notre échantillon. La survenue de dysfonction sexuelle féminine était significativement corrélée à des scores moyens plus élevés à la PANSS. Comparées aux témoins, les patientes de notre série avaient des dysfonctions sexuelles significativement plus fréquentes. Il ressort de notre étude que les dysfonctions sexuelles féminines sont très fréquentes chez les femmes schizophrènes et fortement liées à la sévérité clinique de la schizophrénie. Une sensibilisation des psychiatres à l’importance de l’évaluation attentive de la fonction sexuelle et l’éducation sexuelle dans le cadre des programmes de réhabilitation aideront ces patientes à vivre une sexualité plus satisfaisante.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Despite its negative impact on patients’ quality of life and their adherence to treatment, the sexuality of schizophrenic women has rarely been studied. The aim of this study was to evaluate the prevalence of sexual dysfunctions in schizophrenic women, compared to a control group and to determine the links between sexual dysfunction and clinical severity of schizophrenia. We conducted a case-control study. The assessment of the clinical severity of schizophrenia was made by the PANSS, that of sexuality by the FSFI scale. All of the surveyed patients reported that their physicians never discussed the subject of sexuality and did not inform them of the possibility of sexual side effects associated with antipsychotic treatment. Yet, the prevalence of female sexual dysfunction in our series was 81.3%. Sexual desire was the most frequently dysfunctional dimension in our sample. The occurrence of female sexual dysfunction was significantly correlated with higher mean scores at PANSS. Compared to controls, patients in our series had significantly more sexual dysfunction. Our study shows that sexual dysfunction is very common among schizophrenic women and strongly related to the clinical severity of schizophrenia. Careful assessment of sexual function and sexual education as part of rehabilitation programs will help these patients to live a more satisfying sexuality.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dysfonctionnements sexuels, Femmes, Schizophrénie, Sexualité

Keywords : Sexual dysfunctions, Women, Schizophrenia, Sexuality


Plan


 Ce travail a été réalisé à l’unité des consultations externes de psychiatrie au centre hospitalo-universitaire Hédi-Chaker à Sfax, Tunisie.


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 4

P. 211-216 - octobre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Sexuality of the Tunisian pregnant women: Facts between myth and reality
  • I. Bouzouita, F. Ellouze, H. El Kefi, I. Chaari, C. Ben Cheikh, M.W. Krir, S. Eddhif, B. Bouguerra, A. Oumaya
| Article suivant Article suivant
  • Évolution sous testostérone d’une dysphorie de genre dans un syndrome de Klinefelter
  • T. Korchia, D. Drai, A. Maquigneau, F. Albarel, C. Lançon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.