Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Gestion des toxicités précoces sévères au 5-fluorouracile : point sur le uridine triacetate (Vistogard®) - 19/12/18

Managing 5-FluoroUracil induced severe early toxicities: An update on uridine triacetate (Vistogard®)

Doi : 10.1016/j.phclin.2018.04.004 
M. Launay a, , B. Pourroy b, J. Ciccolini c, d
a Laboratoire de pharmacologie et de toxicologie, service de pharmacologie, hôpital Européen Georges-Pompidou, AP–HP, 20, rue Leblanc, 75908 Paris cedex 15, France 
b Oncopharma, CHU Timone, AP–HM, 13005 Marseille, France 
c Laboratoire de pharmacocinétique, CHU Timone, AP–HM, 13005 Marseille, France 
d SMARTc Unit, UMR 1068 CRCM Aix-Marseille université, 13005 Marseille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Utilisé depuis plus de 60 ans, le 5-fluorouracile (5-FU) est un médicament majeur du traitement de nombreuses tumeurs solides. On estime à 15–40 % le risque de toxicité sévère induite par le 5-FU. Les principales toxicités rencontrées sont surtout gastro-intestinales et hématologiques. La survenue de décès intervient dans 0,5 à 3 % des cas. Souvent, un déficit en DPD est dépisté post-accident. La capécitabine, précurseur oral du 5-FU, présente le même profil de toxicité, et est parfois l’objet de tentatives de suicide ou de prise accidentelle chez l’enfant. Le Vistogard® (triacétate d’uridine) a obtenu une AMM délivrée par la FDA pour le traitement d’urgence des adultes et des enfants ayant reçu un surdosage en 5-FU ou capecitabine, ou qui développent certaines toxicités sévères ou menaçant le pronostic vital, dans les 4jours suivant la fin de l’administration du traitement. La survie à 30jours sous Vistogard® administré dans les temps passe de 16 % à 96 % en cas de surdosage. Le Vistogard® est administré per os. Il bénéficie d’une ATU nominative depuis février 2013 et 12 patients ont reçu de l’uridine triphosphate en France entre 2013 et 2015. Le rôle du pharmacien hospitalier est majeur dans le traitement de ces toxicités sévères précoces. Il lui faut être réactif, l’antidote devant être administré dans les 96h qui suivent la cure de 5-FU et le l’acheminement du traitement en France mettant en moyenne 36h.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

For the last 60 years, 5-Fluoro-Uracil (5-FU) ranks among the most widely prescribed anticancer agents worldwide. Standard dosing with 5-FU usually claims 15–40% of severe toxicities, mostly digestive or hematologic disorders. A total of 0.5–3% of toxic deaths are regularly reported. DPD deficiency is often at the origin of the most severe side-effects. Capecitabine is an oral prodrug with the same safety profile. It was involved in suicide attempt or accidental administration to children. Uridine triacetate (Vistogard®) is indicated for the emergency treatment of adult and pediatric patients following an overdose of 5-FU or capecitabine regardless of the presence of symptoms, or who exhibit early onset, severe or life-threatening toxicity and/or early onset, unusually severe adverse reactions. Treatment must be given within 96hours following the end of 5-FU or capecitabine administration. Survival of patients with 5-FU overdose is improved from 16 to 96%. In France, Vistogard® can be obtained using Temporary Use Authorisation and 12 patients have been administered with uridine triacetate between 2013 and 2015. Hospital pharmacist plays a key role in rescuing patients with 5-FU overdose because the antidote should be administered in the 96hours following the end of the administration and the treatment shipping and delivery in France takes an average 36hours.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Triacétate d’uridine, Vistogard, 5-Fluorouracile, Antidote, Fluoropyrimidine, Déficience en DPD

Keywords : Uridine triacetate, Vistogard, 5-Fluorouracil, Antidote, Fluoropyrimidine, DPD deficiency


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 53 - N° 4

P. 354-358 - octobre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Perfusion des médicaments en milieu hospitalier : problématique des perfusions complexes
  • A. Calesse, J.-F. Charbonnel
| Article suivant Article suivant
  • Actualités internationales

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.