Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Chimioprophylaxie du paludisme - 19/12/18

[4-320-A-30]  - Doi : 10.1016/S1637-5017(18)79512-4 
P. Minodier , G. Noël
 Urgences pédiatriques, Hôpital Nord, Chemin des Bourrely, 13915 Marseille cedex 20, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 3

Résumé

La chimioprophylaxie antipaludéenne est essentielle à la protection du paludisme au cours d'un voyage, en complément d'une protection antivectorielle. Ses modalités varient en fonction du risque pour un voyage donné. Les Plasmodium ne restent sensibles à la chloroquine que dans quelques régions des Caraïbes et d'Amérique latine, où ce médicament peut être prescrit (Nivaquine®, dose de 1,7 mg/kg par jour, durant le séjour et quatre semaines au retour). Partout ailleurs, il faut choisir entre atovaquone-proguanil, méfloquine et doxycycline. L'atovaquone-proguanil (Malarone®) possède une forme pédiatrique en comprimés, utilisable à partir de 5 kg (hors autorisation de mise sur le marché [AMM] de 5 à 10 kg, puis un comprimé pédiatrique par jour par 10 kg de poids jusqu'à 40 kg). Elle ne doit être continuée qu'une semaine au retour. La méfloquine (Lariam®, 5 mg/kg par semaine, dès 15 kg, et hors AMM de 5 à 15 kg) n'a pas de galénique pédiatrique. Elle est donnée une fois par semaine, mais doit être poursuivie trois semaines au retour (trois prises). Sa tolérance doit être testée avant le départ, mais semble bonne chez l'enfant. La doxycycline (50 mg/j pour un poids inférieur à 40 kg et 100 mg/j au-dessus) est réservée à l'enfant de plus de 8 ans. La chimioprophylaxie est indispensable partout en Afrique sub-saharienne où le risque de paludisme à Plasmodium falciparum reste important. Elle se discute avec le voyageur pour les autres zones, où le risque est faible ou variable, et selon le type de voyage. Le choix entre les différents médicaments dépend des contre-indications, de l'observance prévisible et du coût.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Paludisme, Chimioprophylaxie, Antipaludéens, Chloroquine, Atovaquone-proguanil, Méfloquine, Doxycycline


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Paludisme d'importation de l'enfant
  • P. Imbert, P. Minodier
| Article suivant Article suivant
  • Toxoplasme et toxoplasmose
  • M.-L. Dardé, F. Peyron

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.