Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Association entre les niveaux de pollution atmosphérique et l’augmentation de la consommation médicamenteuse pour asthme et allergies dans 12 grandes villes de France métropolitaine, pour un total de 12 millions d’individus entre 2009 et 2015 - 24/12/18

Association between air pollution levels and increased asthma and allergy drug-use in 12 major cities in metropolitan France among a total of 12 million people between 2009 and 2015

Doi : 10.1016/j.reval.2018.11.003 
S. Sclison a, J. Prud’homme b, F. Amrani b, D. Perrot a, D. Huguet a, I. Annesi-Maesano b,
a IQVIA, Tour D2, 17, bis place des Reflets, 92099 La Défense cedex, France 
b Équipe d’épidémiologie des maladies allergiques et respiratoires (EPAR), UMR-S 1136, institut Pierre-Louis d’épidémiologie et santé publique, faculté de médecine Saint-Antoine, Sorbonne université, Paris, France 

Auteur correspondant. Équipe EPAR-IPLESP UMRS 1136 Inserm et SU, faculté de médecine Saint-Antoine, 27, rue de Chaligny 75571 Paris cedex 12, France.Équipe EPAR-IPLESP UMRS 1136 Inserm et SU, faculté de médecine Saint-Antoine27, rue de Chaligny Paris cedex 1275571France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le lundi 24 décembre 2018

Résumé

Introduction

La diversité des études épidémiologiques montre que les effets à court terme de l’exposition aux polluants atmosphériques ne sont plus à discuter en termes d’augmentation des symptômes et de recours aux soins. Cependant, il existe peu d’études ayant examiné la consommation médicamenteuse dans la population générale, la majorité d’entre elles ayant utilisé des panels de patients ou un nombre réduit de participants dans le cadre d’études transversales et plus rarement longitudinales.

Objectifs

L’objectif de l’étude était d’investiguer en France métropolitaine l’association entre l’augmentation des concentrations des principaux polluants atmosphériques et la prise de bêta-2 mimétiques de courte durée d’action par voie inhalée pour l’asthme et d’antihistaminiques et corticostéroïdes nasaux pour les autres allergies.

Méthodes

Cette étude est basée sur 12 grandes villes, pour une période de 8 ans. Les concentrations des principaux polluants atmosphériques (NO2, O3, PM10) ont été obtenues auprès des stations de surveillance de la qualité de l’air et la consommation médicamenteuse pour l’asthme et les allergies a été documentée par des pharmacies de ville (n=6442). Des méthodes statistiques classiques ont été utilisées pour étudier la corrélation entre les deux.

Résultats

La variation mensuelle de la concentration des polluants atmosphériques et l’évolution de la délivrance des produits des marchés de référence dans le cas de l’asthme et des allergies sont fortement corrélées entre elles, sauf dans le cas de l’ozone. Les associations les plus fortes sont observées pour le NO2.

Conclusions

La consommation médicamenteuse est influencée par l’exposition à la pollution atmosphérique et peut constituer un bon traceur de l’exposition des individus à celle-ci.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

The diversity of epidemiological studies shows that the short-term effects of exposure to air pollutants in terms of increased symptoms and use of care are beyond doubt. However, few studies have considered drug consumption among the general population, with most investigations relying on either patient panels or small groups in cross-sectional and, more rarely, longitudinal studies.

Objectives

The objective of this study was to investigate the association between increased concentrations of the principal atmospheric pollutants in continental France and the consumption of inhaled short-acting beta-2 mimetics for asthma, and of nasal antihistamines and corticosteroids for other allergies.

Methods

This study focused on 12 large cities over a period of 8 years. The concentrations of the principal atmospheric pollutants (NO2, O3, PM10) were obtained from air-quality monitoring stations while drug use for asthma and allergy was documented by local pharmacies (n=6442). Conventional statistical methods were used to study any correlation.

Results

There was a marked correlation between changes in the dispensing of reference drugs for asthma and allergies and monthly variations in the concentration of atmospheric pollutants other than ozone. The strongest association concerned NO2.

Conclusions

Drug consumption is associated with exposure to air pollution and may be used as a tracer/proxy of overall exposure at the population level.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pollution atmosphérique, Consommation médicamenteuse, Asthme, Allergies

Keywords : Air pollution, Drug consumption, Asthma, Allergy


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.